A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Quand le court terme paye à long terme

24 avril 2014 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La volatilité quotidienne des titres n’est pas forcément synonyme de risque. Les observateurs attentifs peuvent y trouver des occasions de croissance à long terme, selon Adrian Banner, président de la firme Intech à West Palm Beach, en Floride.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Si vous appliquez constamment un principe d’achat à rabais et de vente à prix fort, vos profits ne dépendent plus des tendances des titres, mais de la volatilité de leur prix. Si vous le faites systématiquement, au sein d’un portefeuille diversifié, alors les avantages à long terme peuvent être très intéressants », explique l’expert.

Selon lui, ce genre d’équilibrage de portefeuille profite mieux de la volatilité que les stratégies traditionnelles pondérées en fonction de la capitalisation.

« Le mouvement des actions à court terme dépend de leur volatilité intrinsèque, qui provient de l’incertitude des investisseurs. Aucun d’entre eux ne sait réellement quelle est la valeur exacte de l’entreprise », poursuit Adrian Banner.

« Quand un titre suit une courbe irrégulière, la plupart des gens y voient un risque, mais nous y voyons plutôt une occasion. Il est possible d’utiliser cette irrégularité à son avantage, en achetant le titre lorsqu’il est en dessous de sa courbe de tendance; lorsque cette baisse temporaire due à la volatilité se renverse et dépasse la courbe de tendance, alors c’est le moment de vendre. »

Selon Adrian Banner, cette approche va à l’encontre de la discipline traditionnelle d’achat à long terme (Buy and Hold). « Mais lorsqu’on l’applique dans l’ensemble du portefeuille, l’effet peut être impressionnant après un certain temps », promet-il.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques