A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Quand le huard boude, les pétrolières sourient

8 janvier 2015 | Colum McKinley | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Certaines entreprises canadiennes restent attrayantes malgré la volatilité des marchés et la baisse du dollar canadien, à condition de savoir les choisir, explique Colum McKinley, vice-président, actions canadiennes chez Gestion d’actifs CIBC.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Nous sommes des gestionnaires de style ascendant (bottom-up), et nous choisissons uniquement les entreprises en fonction de leurs qualités propres plutôt que de leur secteur d’activité. Cette approche est plus importante que jamais dans le secteur de l’énergie et des matières premières, qui subissent beaucoup de pression ces temps-ci », dit Colum McKinley.

Ses critères de choix : des états financiers solides, une bonne visibilité de la croissance de la production dans les années à venir, et une équipe de direction capable de naviguer dans les épisodes de volatilité à court terme.

« Au Canada, les banques restent la référence en matière de stabilité et d’équilibre. Elles paient de bons dividendes, et continuent de négocier à rabais. Leurs cours normaux tournent autour de 12 fois leurs revenus, et elles sont actuellement disponibles à un coût moindre. Leurs dividendes vont continuer de croître dans les prochaines années, ce qui s’accompagne habituellement d’une surperformance par rapport au marché », explique l’expert.

Cependant, il faut aussi miser sur les grandes pétrolières canadiennes car elles réagissent particulièrement bien à l’affaiblissement actuel du huard, note Colum McKinley.

« Pour ces entreprises, le bénéfice est immédiat, car elles vendent une matière première en dollars américains alors que leurs coûts principaux sont en dollars canadiens. Elles demeurent sensibles à la baisse des prix du pétrole, mais le jeu des devises les aide énormément. On devrait voir dans leurs prochains bilans des gains substantiels qui les aideront à générer des flux de liquidités stables; or leurs cours en Bourse ne reflètent pas encore cela pour le moment. »

 

 

 

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques