A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Qu’ont en commun le Japon et l’Espagne?

28 mai 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Ces deux pays sont les plus attrayants pour les investisseurs sur le marché des infrastructures et des services d’utilité publique, selon Nick Langley, gestionnaire de portefeuille et directeur des investissements pour RARE infrastructure à Sydney.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Au Japon, on a vu beaucoup de nouveaux investissements dans les infrastructures. De plus, les entreprises reconnaissent de plus en plus l’importance des rendements pour les actionnaires, et ça se voit dans les nouveaux projets », observe Nick Langley.

Depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima en 2011, les Japonais se sont clairement distanciés de cette source d’énergie, et optent maintenant pour le gaz pour produire leur électricité, ajoute l’expert. Il mentionne aussi les infrastructures ferroviaires qui font l’objet d’investissements substantiels.

À l’autre bout du globe, l’Espagne offre d’autres belles occasions.

« En Europe méridionale, et plus particulièrement en Espagne, la phase d’austérité budgétaire a provoqué de nombreux changements réglementaires. Dans les secteurs du gaz et de l’électricité, cela se traduit par des perspectives claires de revenus et de rendements obligataires. Les services d’utilité publique espagnols sont devenus attrayants pour les investisseurs qui ne veulent pas trop de risque, mais souhaitent un bon rendement. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques