A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Rééquilibrer ou ne pas rééquilibrer ?

20 mai 2014 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Malgré les avantages théoriques du rééquilibrage de portefeuille, il vient un moment où il vaut mieux ne rien faire, principalement en raison des coûts de transaction, explique Adrian Banner, président de la firme Intech à West Palm Beach, en Floride.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Pour décider si cela vaut la peine de rééquilibrer un titre au sein du portefeuille, une première étape est d’évaluer la liquidité de chaque titre », explique Adrian Banner en faisant référence à la disponibilité des titres sur le marché, et à leur facilité à être échangés.

« Les titres à forte capitalisation offrent généralement la meilleure liquidité. Évitez simplement de négocier des titres peu liquides ; une bonne idée est d’en dresser une liste noire et de les éviter en tout temps au sein du portefeuille », dit l’expert.

Son deuxième conseil est de ne pas rééquilibrer à tout prix chaque actif. En théorie, on vend quand on dépasse sa cible et on achète quand on ne l’atteint pas (en présumant que l’on se soit donné la discipline d’établir des cibles, bien sûr).

« Si on arrive seulement 0,1% à côté de la cible, ça ne vaut peut-être pas la peine de faire une transaction car la proximité est suffisante. Vous devriez vous fixer un seuil de tolérance en-dessous duquel le rééquilibrage vous coûtera plus cher qu’il ne vous rapportera », dit Adrian Banner.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques