A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Restez calmes, la patience paie

27 août 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Alors que la volatilité des marchés s’emballe, la rationalité est de mise. Les titres de qualité vont continuer à récompenser les investisseurs patients, rassure Craig Jerusalim, gestionnaire de portefeuille pour Gestion d’actifs CIBC.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Depuis cinq ans, le TSX a gagné 4 % par an, mais si on retire les 10 meilleures journées de chaque année, ce gain s’efface. Cela démontre qu’il est futile de chercher à temporiser les investissements. Le temps finit toujours par tromper la temporisation », dit Craig Jerusalim.

Selon l’expert, rien ne vaut les entreprises bien établies aux états financiers solides et aux modèles d’affaires durables. Même en période de volatilité, elles continuent de porter leurs fruits.

« L’inquiétude actuelle des marchés porte à la fois sur les intentions de la Fed, et sur l’économie chinoise. Pour ce qui est de la politique monétaire américaine, même si les taux directeurs augmentent de 10 ou 25 points de base dans les prochains mois, cela aura peu d’effet sur l’immensité de l’économie américaine. Au contraire, cela signalera un retour à la normale très attendu. Quant à la Chine, sa croissance et ses habitudes de consommation sont en transition, mais cela affectera peu les grandes économies du monde », analyse Craig Jerusalim.

Il cite aussi un facteur encourageant : le prix du pétrole, descendu jusqu’à 38 $ du baril cette semaine. Si les pays producteurs comme la Russie, l’Iran ou le Venezuela en souffriront, les autres y gagneront sous forme de stimulation économique, incluant le Canada, qui profitera de la vivacité de ses voisins du Sud.

« Au Canada, ce sont les institutions financières qui demeurent les plus sûres. Les banques font face à des défis, comme les risques de défauts liés à l’industrie de l’énergie, et de faibles marges sur les taux d’intérêt. Mais elles forment un oligopole puissant qui a démontré sa capacité à créer de la valeur durablement pour les investisseurs. Et elles peuvent encore faire des coupures pour maintenir la croissance. Combinez cela avec des rendements sur dividende de 4 à 5 %, et des rapports cours-bénéfice autour de 10, et vous obtenez un portrait positif de la situation malgré la volatilité », dit Craig Jerusalim.

L’expert cite également les compagnies d’assurance vie, qui offrent de bonnes perspectives de croissance à long terme à bons prix. Des entreprises comme Sun Life et Manuvie affichent une forte croissance en Asie, réussissent extrêmement bien dans le secteur de la gestion de patrimoine, et génèrent des liquidités qui leur permettent encore de faire des acquisitions.

« Au bout du compte, les entreprises solides vont le rester, et la volatilité est une occasion de créer de la valeur pour les investisseurs patients qui pensent à long terme », conclut-il.

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques