A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Typhon ou pas, on maintient le cap sur l’Asie

14 novembre 2013 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le triste bilan du typhon Haiyan ne sembler pas influencer les marchés financiers outre mesure. Les Philippines font même partie des pays qui se portent le mieux dans cette région, contrairement à l’Inde et à l’Indonésie, qui sont en processus de réajustement, selon Raymond Chan, chef de la direction des investissements pour Hamon Investment Group à Hong Kong.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Quand on observe le déficit courant de certains pays comme l’Inde et l’Indonésie, on constate qu’ils ont souffert d’une dépréciation de leurs devises dans les derniers mois. Leurs marchés obligataires en subissent les conséquences également, car les investisseurs exigent des taux d’intérêt plus élevés pour compenser le déficit courant », explique l’expert.

Les banques centrales de ces pays ont stabilisé leurs taux d’intérêt en conséquence, au prix d’une croissance plus lente pour les prochains trimestres.

« Leur économie doit s’ajuster à une croissance plus lente à court terme, afin de stabiliser leurs devises et leurs marchés financiers. Il faut donc s’attendre à une croissance plus lente de leur part dans un avenir rapproché, mais c’est dans l’intérêt de leur croissance future », estime Raymond Chan.

D’autres pays de la région s’en sortent beaucoup mieux, comme la Thaïlande et la Malaysie, ou même les Philippines malgré la tragédie qui les afflige actuellement, selon Raymond Chan.

« Leurs comptes courants sont excédentaires malgré tout, précise-t-il. Même si leurs taux d’intérêt à court terme ont été réajustés à la hausse, leurs banques centrales font beaucoup moins de pression sur leurs économies pour le moment, et leurs taux d’intérêt ne devraient pas augmenter de façon drastique dans l’avenir immédiat. »

Loading comments, please wait.