A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Une économie tiède pour l’année à venir (EN FRANÇAIS)

30 juillet 2014 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Les actions restent plus attrayantes que les obligations, mais il ne faut pas s’attendre à des performances décoiffantes étant donné la situation économique, analyse Luc de la Durantaye, directeur gestionnaire, répartition d’actifs et gestion des devises chez Gestion d’actifs CIBC.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Nous encourageons les investisseurs à surpondérer les actions dans leur portefeuille. Leurs ratios cours-bénéfices indiquent qu’elles sont un peu surévaluées, pour la première fois depuis plusieurs années. Mais comparées aux obligations, elles demeurent plus attrayantes. »

Les gains de 2014 seront moins solides que ceux de 2013, prévient l’expert. Raison principale : l’économie mondiale reste tiède.

« Les banques centrales poursuivent leurs politiques de pression à la baisse sur les taux d’intérêt. C’est une conséquence de notre environnement économique où on voit encore beaucoup de chômage. Cette situation va durer encore quelque temps, surtout en Europe », estime Luc de la Durantaye.

« Avant de voir une hausse des taux d’intérêt, il faudra que les taux de chômage diminuent. Aux États-Unis, on a vu une belle amélioration, et si celle-ci se poursuit, la Fed pourrait changer de ton. Mais au Canada, la création d’emplois est lente et on devrait rester sur la ligne de touche pour les 12 prochains mois. La Banque Centrale Européenne va sûrement faire de même face aux taux de chômage que l’on voit là-bas. »

 

 

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques