A A A
Podcast

Gestionnaires en direct – Une « stratégie de revenu souple » pour viser le rendement

17 mai 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

courbe_baisse_426Une stratégie de revenu souple, axée sur le rendement et rééquilibrée selon les grandes tendances du marché, permet aux investisseurs de surpasser les indices, explique Jeffrey Gundlach, PDG de Double Line Capital à Los Angeles.

Cliquez ici pour écouter l’entrevue en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Nous visons le rendement sans égard à la région ou aux types de titres à revenu. Cela nous amène à investir tant aux États-Unis qu’à l’extérieur, que ce soit dans les obligations de sociétés, le crédit des marchés émergents, les prêts bancaires ou les dettes titrisées telles que les titres adossés à des créances hypothécaires dans les secteurs commercial et résidentiel », résume Jeffrey Gundlach.

Les obligations des gouvernements sont rarement incluses, à moins qu’elles aient le potentiel de surperformer par rapport aux indices, ce qui n’était pas le cas pendant les dernières années, précise-t-il.

« Chaque mois, nous rééquilibrons la stratégie en observant les tendances. Je ne parle pas des petits mouvements des marchés, mais des phénomènes qui vont prendre de l’importance d’ici 18 à 24 mois. En conséquence, nous retirons nos actifs placés dans des secteurs qui ont bien performé, pour les réinvestir dans des secteurs qui ont ralenti. Nous cherchons aussi à éviter les risques lorsque nous percevons des difficultés. Par exemple, la chute des prix du pétrole nous a forcés à délaisser les obligations liées à l’énergie, et à favoriser les actifs titrisés », poursuit Jeffrey Gundlach.

Selon l’expert, l’environnement idéal pour une stratégie de revenu souple est celui où les marchés de crédit hors des titres gouvernementaux sont stables ou en amélioration, et promettent d’accroître leurs rendements en cas de hausse des taux d’intérêt.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques