A A A

Grant Thornton et BDO Dunwoody discutent fusion

16 avril 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(16-04-2007)Deux importants cabinets canadiens d’experts-comptables et de conseillers en administration ont entamé des pourparlers en vue de fusionner leurs activités.

Grant Thornton LLP et BDO Dunwoody LLP ont déjà convenu que le regroupement de leurs opérations nationales créerait des « opportunités de croissance pour les deux organisations, tant au niveau des clients, des employés et des associés ». Ils vont entreprendre un exercice de vérification d’usage afin « d’évaluer le mérite d’une telle fusion ».

« C’est un mariage d’opportunités que représenterait cette fusion. Un cabinet unifié serait le reflet d’une fusion de deux cabinets forts », a souligné Alex MacBeath, président et chef de la direction de Grant Thornton, dans un communiqué. Rappelons que, au Québec, Grant Thornton LLP fait affaires sous le nom de Raymond Chabot Grant Thornton.

« Une fusion nous permettrait de renforcer notre gamme de services et d’accroître notre présence sur l’ensemble du territoire canadien. Nos services sont complémentaires à ceux de Grant Thornton », a déclaré Gilles Chaput, pdg de BDO Dunwoody, à Conseiller.ca.

En créant une nouvelle entité, Grant Thornton et BDO Dunwoody tenteraient de percer le marché des grandes entreprises actuellement dominé par les quatre grands de la comptabilité au Canada, c’est-à-dire Deloitte Touche, KPMG, PricewaterhouseCoopers et Ernst & Young.

« Notre créneau actuel se trouve plutôt du côté de la vérification comptable des entreprises familiales et des PME à capital ouvert. Vous comprendrez que les honoraires que nous facturons sont différents », a souligné Gilles Chaput.

Selon le Financial Post, Grant Thornton est le vérificateur de seulement trois des 100 plus importantes sociétés cotées à la Bourse de Toronto : Alimentation Couche-Tard, Rona et Compton Petroleum. BDO Dunwoody n’en a aucune. L’an dernier, Grant Thornton aurait facturé 3 millions de dollars en honoraires à ces trois clients. En comparaison, Deloitte aurait empoché 236 millions, PricewaterhouseCoopers, 168 millions, Ernst & Young, 128 millions et KPMG, 68 millions.

Par ailleurs, le contexte se prête bien à l’arrivée d’un nouveau joueur d’envergure. Avec le resserrement des normes comptables et les exigences accrues en matière d’indépendance et de transparence, les entreprises doivent faire appel à différents cabinets pour faire vérifier leurs livres, produire leurs états financiers et préparer les autres documents comptables. Or, avec seulement quatre grandes firmes qui contrôlent le marché, on a rapidement fait le tour. « En devenant un intervenant majeur, nous serons mieux positionnés pour prendre des parts de marché », note Gilles Chaput.

Ce recentrage stratégique implique des investissements importants qui seront financés par le regroupement des revenus de Grant Thornton et de BDO Dunwoody. « Pour concurrencer les quatre grands, nous devons développer des services spécialisés. Nous ne fermerons pas de bureaux et aucune mise à pied n’est prévue », précise Gilles Chaput. C’est même le contraire qui pourrait se produire : la nouvelle firme compte embaucher des spécialistes en vérification comptable.

Pour que la fusion aille de l’avant, elle doit recueillir l’assentiment d’un moins 75 % des associés des deux firmes. Chez BDO Dunwoody, un vote à cet effet est prévu au début de juillet, et la fusion pourrait se concrétiser en janvier 2008.

Ce faisant, la nouvelle entité deviendrait le numéro 2 de la comptabilité au pays pour ce qui est de l’effectif, derrière Deloitte Touche, et numéro 5 pour ce qui est des revenus bruts générés.

Actuellement, Grant Thornton LLP occupe le 5e rang pour l’effectif, avec ses 370 associés et 2 900 employés, dont 1 600 au Québec. BDO Dunwoody figure en 6e place. Elle compte 315 associés et de 1 900 employés(17 associés et 165 employés au Québec). Les deux ont leur siège social à Toronto.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000