A A A
Assurance

Great-West Lifeco émet pour 150 M$ d’actions privilégiées

28 juin 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Même si sa rentabilité demeure forte, l’assureur Great-West Lifeco a décidé d’émettre pour 150 millions de dollars en actions privilégiées de premier rang. Si l’option d’attribution excédentaire accordée aux preneurs fermes est entièrement exercée, le produit total brut de cette émission se chiffrerait à 200 millions de dollars.

La clôture du placement est prévue pour le 6 juillet 2012.

Filiale de la montréalaise Corporation Financière Power, Great-West Lifeco utilisera l’argent recueilli pour financer ses activités générales et améliorer son flux de trésorerie. L’entreprise n’a pas indiqué la mesure avec laquelle son ratio de solvabilité se renforcera.

Les actions privilégiées seront de série Q. Elles sont émises au prix de 25 $ pièce. Elles offriront un taux de rendement de 5,15 % par année, payable trimestriellement. Elles ne seront pas rachetables avant le 30 septembre 2017. À partir de cette date, Great-West Lifeco pourra, si elle le désire, racheter l’ensemble ou une partie de ces actions privilégiées en versant la somme de :

* 26 $ par action si le rachat est exécuté antérieurement au 30 septembre 2018.

* 25,75 $ par action si le rachat se fait à partir du 30 septembre 2018, mais avant le 30 septembre 2019.

* 25,50 $ par action si le rachat se fait à partir du 30 septembre 2019, mais avant le 30 septembre 2020.

* 25,25 $ par action si le rachat se fait à partir du 30 septembre 2020, mais avant le 30 septembre 2021.

* 25,00 $ par action si le rachat est exécuté à partir du 30 septembre 2021.

En outre, dans chacun des cas, Great-West Lifeco paiera un montant égal à la totalité des dividendes déclarés, mais non versés, à l’égard des actions jusqu’à la date fixée pour le rachat exclusivement.

En raison des nouvelles normes comptables internationales et des difficultés à décrocher des rendements sur les marchés, plusieurs assureurs canadiens et québécois ont choisi de consolider leur capital en procédant à des émission d’actions privilégiées. C’est le cas notamment de l’Industrielle Alliance qui, tout récemment, a émis pour 250 millions de dollars de titres privilégiés de catégorie A.

Loading comments, please wait.