A A A
Techno

Gros plan sur le secteur des technologies de l’information

30 octobre 2013 | Katie Keir | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


En juillet 2013, l’indice plafonné des technologies de l’information S&P/TSX se négociait juste sous la barre des 30 $, avec un sommet sur 52 semaines de 33,86 $. Plus tôt cette année, le même indice atteignait à peine 23 $.

Aux États-Unis, à la fin du mois de juin dernier, les titres technologiques ont connu leurs dix meilleures semaines depuis 2009.

Toutefois, il y a peu d’acteurs importants dans le secteur canadien des technologies, affirme Bill Carrigan, fondateur de Getting Technical, un fournisseur d’analyse financière. Le secteur national des technologies ne représente que 1,6 % de l’indice composé S&P/TSX.

BlackBerry est dominant au sein du TSX, et l’indice plafonné des technologies de l’information S&P/TSX est constitué de seulement sept titres. En plus de BlackBerry, ces titres sont :

› Celestica Inc., Toronto (fabrication de produits électroniques)
› Constellation Software, Toronto (logiciels)
› Groupe CGI, Montréal (TI)
› MacDonald, Dettwiler and Associates Ltd., Richmond, C.-B. (aérospatiale)
› Open Text, Waterloo, Ont. (gestion de l’information)
› Wi-LAN Inc., Ottawa, Ont. (licences d’exploitation de la propriété intellectuelle)

Un aperçu du secteur

  • Au nombre des sous-secteurs des technologies de l’information, on retrouve :
  • › Les logiciels
  • › Les services de réseau
  • › Les services de sécurité et de TI
  • › Les nanotechnologies (micropuces)
  • › Les semi-conducteurs
  • › L’aérospatiale
  • › Les solutions de commerce électronique et de paiement (traitement des transactions)
  • › L’impression 3D
  • › Les plateformes et interfaces pour appareils mobiles (tablettes, téléphones intelligents)
  • › Le développement d’applications
  • › Les médias sociaux
  • › Les téléphones intelligents et les tablettes

Les rendements annualisés moyens de l’indice sur une période de trois ans étaient de 1,06 % au 23 juillet 2013.

Au nombre des autres importantes sociétés technologiques du TSX figurent :

› Catamaran, Lisle, Illinois (logiciels médicaux)
› Davis and Henderson, Toronto (services bancaires et solutions de paiement)
› Descartes Systems Group, Waterloo, Ont. (logistique)
› Enghouse, Markham, Ont. (logiciels)

Par comparaison, l’indice équipondéré des technologies de l’information S&P 500 américain compte plus de 60 sociétés. Il a connu une performance solide au cours des trois dernières années, avec un rendement annualisé moyen de 15,32 % en date du 23 juillet 2013.

Le mieux, pour les investisseurs particuliers et les moins expérimentés, est de s’en tenir à des sociétés bien établies ou d’acheter « un panier d’actions plus large – comme le iShares Info Tech (XIT) négocié à la Bourse de Toronto – afin de tirer profit de la volatilité si les marchés performent et les titres du secteur s’apprécient », explique Bill Carrigan. Mais ces produits chutent plus rapidement que le marché si le secteur des technologies de l’information tombe en disgrâce.


Katie Keir est rédactrice en chef adjointe du Groupe Advisor.

 

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000