A A A

Haro sur la réglementation!

9 mai 2005 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(09-05-2005)Dominic D’Alessandro, le grand patron de Financière Manuvie, aprofité de l’assemblée annuelle des actionnaires pour fustigerles nouvelles règles de gouvernance des entreprises, rapporte le Globeand Mail.

Il s’en est surtout pris aux parties de la loi Sarbanes-Oxley qui obligentles entreprises à faire vérifier et certifier leurs règlesde contrôle interne. Il estime que ces mesures, qu’il juge inefficaces,vont coûter 30 millions de dollars par année à Manuvie.

Ces règles, a dit Dominic D’Alessandro au Globe, reposent surle faux principe que les dirigeants d’entreprise sont des êtrescupides incapables d’agir avec honnêteté pour garantir lemeilleur intérêt des leurs investisseurs. «Voilà uneprémisse à partir de laquelle il est très dangereux debâtir des règles de gouvernance.»

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000