A A A
Économie

Hausse timide du PIB québécois

29 septembre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le produit intérieur brut (PIB) du Québec a augmenté de 0,2 % au second trimestre de 2014, une progression annualisée de 0,7 %, selon l’Institut de la statistique du Québec. Au Canada, la hausse par rapport à 2013 est de 3,1 %.

Au cours des six premiers mois de l’année, la croissance s’est établie à 1,4 % au Québec, contre 2,3 % au Canada.

Les dépenses des ménages ont augmenté de 0,5 %, après un recul de 0,2 % au trimestre précédent.

Les investissements des entreprises (+0,6 %) et des administrations publiques (+1,0 %) mettent un terme à deux trimestres de recul.

Le secteur de la construction résidentielle augmente de 1 % grâce à la rénovation (+2,3 %) et aux coûts de transfert de propriété (+0,8 %), la construction d’unités locatives neuves étant en baisse pour un troisième trimestre consécutif (-0,7 %).

Les exportations (+3,5 %) se sont appréciées pour un second trimestre de suite, à l’instar des importations qui, après avoir reculé pendant trois trimestres, sont en hausse de 2,4 %.

Légère hausse des services financiers

Le produit intérieur brut (PIB) réel au prix de base du Québec a augmenté de 0,4 % en juin 2014. Il a mieux fait que le PIB du Canada, dont l’appréciation est de 0,3 % pour le mois.

La hausse des industries productrices de biens provient majoritairement des gains des services publics (+5,8 %), de la construction (+1,5 %) et de la fabrication (+0,5 %).

Du côté des services, des gains ont été enregistrés dans les services de transport et d’entreposage (+0,9 %), le secteur de la finance et des assurances (+0,5 %), les services immobiliers et services de location et de location à bail (+ ,2 %), ainsi que les services d’enseignement (+0,2 %).

Toutefois, les services administratifs, services de soutien, services de gestion des déchets et services d’assainissement (-0,5 %), les soins de santé et l’assistance sociale (-0,2 %), le secteur des arts, des spectacles et des loisirs (-1,5 %), ainsi que l’hébergement et les services de restauration (-0,7 %) ont tous connu de légers reculs.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.