A A A
Épargne

Hausser l’âge d’admissibilité aux régimes publics?

20 avril 2017 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

budget_tirelire_Canada_425Le Canada devrait songer à rehausser l’âge d’admissibilité aux prestations des régimes de retraite gouvernementaux afin d’inciter les gens à rester plus longtemps au travail, affirme un rapport de l’Institut C.D. Howe.

La croissance de l’espérance de vie et une population en âge de travailler plutôt stable augmentent la demande pour le soutien financier à la retraite, ce qui met de la pression sur les programmes de sécurité sociale et les systèmes de soins de santé, observe-t-il.

Robert L. Brown et Shantel Aris, les auteurs du rapport, rappellent que d’autres pays, dont la Finlande, la Norvège, la Pologne et la Suède, ont déjà modifié l’âge d’admissibilité à leurs programmes.

LA RETRAITE À 67 ANS?

En s’inspirant de travaux britanniques, qu’ils ont transposés au contexte canadien, les auteurs préconisent une première hausse – de 65 à 66 ans – qui devrait être implantée graduellement entre 2023 et 2025. Une deuxième augmentation jusqu’à 67 ans se ferait entre 2048 et 2050.

MM. Aris et Brown affirment qu’il importe de réviser l’âge d’admissibilité pour renforcer la durabilité du système, augmenter l’équité intergénérationnelle, réduire les coûts et promouvoir une vie professionnelle plus longue.

Le fait que les Canadiens plus riches vivent plus longtemps peut poser problème, observe toutefois le rapport. Pour y remédier, il propose de réviser les formules de l’impôt de récupération de la Sécurité de la vieillesse et du Supplément de revenu garanti.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000