A A A
Techno

Heartbleed : le Canada reste vulnérable

22 mai 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Plus d’un mois après l’annonce publique de la faille de sécurité informatique Heartbleed, plus de 40 000 systèmes canadiens, dont certains appartiennent à d’importantes entreprises, demeurent vulnérables.

C’est en tout cas la conclusion d’une analyse menée par la société Logicnet et sa division EVA Technologies auprès de 200 millions de systèmes au Canada, en France et en Suisse.

Ainsi, au 5 mai, près de 1,2 % des systèmes exposés étaient encore sensibles à Heartbleed au pays, comparativement à 1,4 % en Suisse et 4,7 % en France.

« Nos résultats démontrent que le Canada s’en sort mieux que certains pays européens », constate Éric Parent, président d’EVA Technologies.

« Adopter les correctifs appropriés »

Toutefois, trop de risques subsistent, estime-t-il : « Beaucoup de gestionnaires de grandes sociétés ne réalisent pas que cette faiblesse informatique se répercute bien au-delà de leurs sites web. » Notamment par l’intermédiaire de leurs serveurs de courrier électronique.

La solution? Ces responsables « doivent examiner rigoureusement tous leurs systèmes informatiques et s’assurer d’adopter l’ensemble des correctifs appropriés ».

Éric Parent souligne en outre qu’il importe que « les dirigeants réalisent que leur propre entreprise est vulnérable si leurs partenaires commerciaux n’ont pas sécurisé leurs infrastructures ».

À noter que l’équipe de Logicnet compte réitérer cet exercice chaque mois.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques