A A A
Établissements

« Humaniser » les services financiers

15 février 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le nouveau studio Desjardins de Ville Mont-Royal.

Le nouveau studio Desjardins de Ville Mont‑Royal.

Les salles d’attente austères aux banquettes inconfortables sont-elles en voie de disparition dans les institutions financières? Une récente initiative de Desjardins tente du moins de changer la donne.

Le Mouvement vient en effet d’inaugurer deux centres de services nouvelle génération à l’ambiance « chaleureuse et humaine » à Montréal.

Deux « studios », adjacents à des caisses déjà établies, ont ouvert leurs portes à Mont-Royal et au cœur du quartier Notre-Dame-de-Grâce.

Ces espaces aménagés en zones thématiques « mettent de l’avant la simplicité et la convivialité, en utilisant une approche orientée sur la réalisation de projets », précise un communiqué.

Ils ont pour but de démystifier les finances personnelles.

« Nos membres nous ont confié qu’il est parfois difficile, voire délicat, de discuter finances », affirme Michel Gamelin, directeur général de la caisse Versants du mont Royal.

« Nous avons donc voulu créer un environnement confortable et dynamique, une expérience distinctive leur permettant de bien comprendre leur réalité financière afin d’atteindre plus rapidement leurs objectifs », ajoute de son côté Lise Drolet, directrice générale de la caisse Notre-Dame-de-Grâce.

CONCEPTS NOVATEURS

Dans un monde financier traditionnel menacé par l’arrivée de nouveaux joueurs issus du secteur technologique, la première institution financière du Québec tente de miser sur l’innovation et met en place, depuis 18 mois, de nouveaux types d’espaces clients.

Ainsi est né en septembre 2014 Desjardins 360d. Ce centre de services est destiné aux étudiants et aux jeunes travailleurs âgés de 18 à 30 ans. On en compte trois aujourd’hui, situés à l’Université de Montréal, à l’UQAM et à l’Université Concordia.

En juin 2015, le mouvement coopératif ouvrait un espace nouveau genre au Marché central, situé dans un secteur de Montréal qui compte un million d’habitants, dont 70 % issus de l’immigration. On y offre des services financiers personnalisés dans neuf langues, dont l’arabe, l’arménien, le farsi, le grec et l’italien.

En quelques mois, ces concepts inspirés du commerce de détail ont obtenu « des résultats des plus intéressants », selon Desjardins.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques