A A A
Établissements

Hypothèque : privilégier les taux fixes de 5 ans

13 octobre 2010 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

dollars_argent_maison_424Selon le site canadien Mortgageratemarket.ca, les taux hypothécaires fixes ont atteint un plancher historique et il est temps d’en profiter. En effet, ce courtier en taux hypothécaires a repéré une institution financière (qu’il ne nomme pas) qui offre 3,49 % pour un terme de 5 ans. Cela se compare aux 5,39 % qu’exigent actuellement les grandes banques et le Mouvement Desjardins.

« L’occasion est idéale pour conclure une hypothèque de 5 ans à taux fixe », conseille Mortgageratemarket.ca. En effet, un propriétaire qui emprunterait 100 000 $ à de telles conditions en choisissant un amortissement de 25 ans devrait assumer des mensualités de 491 $ seulement, calcule le courtier.

Si le moment lui semble propice de souscrire des prêts de 5 ans, c’est qu’il anticipe une hausse prochaine du taux préférentiel. « Quatre économistes sur cinq prévoient que le taux préférentiel [présentement à 3 %] atteindra 4 % à la fin de 2011 et qu’il pourrait s’élever à 4,5 % au cours du 1er trimestre de 2012 », souligne-t-il.

Lorsqu’il convertit ces données en taux variables, le courtier en arrive à des taux effectifs de 3,25 % et de 3,75 % pour 2011 et 2012. Par conséquent, les propriétaires seraient avisés de signer tout de suite pour 5 ans à 3,49 %, estime-t-il, car ils se mettraient à l’abri de toute hausse future.

Cette opinion de Mortgageratemarket.ca contredit en partie celle qu’a émise le site Internet RateSupermarket.ca la semaine dernière. En effet, les promoteurs de ce site indépendant affirmaient que les propriétaires de résidences continueront de jouir de taux historiquement bas dans un proche avenir. Selon cinq experts consultés, les taux hypothécaires fixes et variables ne bougeront pas d’ici la fin du mois d’octobre. Et même au-delà.

L’un d’eux, George Hugh, vice-président, Trésor, à ING Direct, a déclaré : « Au cours des derniers mois, plusieurs prévoyaient une hausse importante des taux. Aujourd’hui, plusieurs pensent plutôt que le contexte restera favorable aux taux bas dans un proche avenir. »

Même son de cloche de la part de Ian Lee, directeur du programme de MBA à l’Université Carleton. Il n’anticipe pas de hausse des taux de la Banque du Canada avant le 2e trimestre de 2011. Il estime les taux fixes sont appelés à diminuer légèrement au cours du mois d’octobre, surtout sur l’hypothèque de cinq ans, en raison de l’excès de crédits dont disposent les prêteurs.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000