A A A
Établissements

Hypothèques : les taux combinés gagnent du terrain

17 mai 2010 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

argent_maison_364Quarante pour cent des Canadiens susceptibles d’acheter une maison prévoient opter pour une hypothèque à taux combinés, indique un sondage de RBC. Il s’agit d’un bond de 8 points comparativement à 32 % enregistré en 2009.

Les Canadiens veulent ainsi bénéficier des nouveaux produits hypothécaires lancés récemment qui combinent, justement, un volet à taux fixe et un autre à taux variable. De cette façon, ils peuvent profiter de la faiblesse des taux d’intérêt tout en bénéficiant de la sécurité que procure une hypothèque à taux fixe.

Bien que les hypothèques à taux combinés gagnent en popularité, les prêts à taux fixe restent le choix le plus courant chez les acheteurs. Ils sont privilégiés par 44 % des Canadiens susceptibles d’acheter une maison d’ici deux ans, révèle l’étude. Les hypothèques à taux variable, elles, demeurent l’option préférée de 16 % des participants.

RBC prévoit que la Banque du Canada haussera le taux des fonds à un jour à compter de juin, et que les augmentations subséquentes se maintiendront à un rythme « plutôt régulier » durant le reste de 2010 et en 2011. Cela contribuera à exercer une pression à la hausse sur les coûts d’emprunt.

RBC profite de la publication des résultats de son sondage pour dissiper un malentendu. En effet, nombre de Canadiens croient que seules les hypothèques à taux fixe sont assorties de versements fixes uniformes. Or, un taux variable ne signifie pas que les versements seront variables. Avec une hypothèque à taux variable, c’est le montant de remboursement du capital qui change, selon la fluctuation du taux, et non le versement lui-même. Lorsque les taux d’intérêt montent, la portion du versement qui rembourse les intérêts est plus élevée que celle qui rembourse le capital, et lorsque les taux baissent, c’est l’inverse qui se produit.

Le sondage de RBC souligne enfin que 43 % des propriétaires optent pour une hypothèque de cinq ans. Près du tiers (29 %) choisissent un contrat de plus de cinq ans et qu’à peine 8 % souscrivent des emprunts hypothécaires de trois ans. Quant au solde moyen des hypothèques, il se situait à 124 131 $ en janvier 2010. Cinq ans auparavant, il se chiffrait à 109 504 $.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000