A A A
Affaires

Le mariage entre iA et BBA était prévisible

16 novembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

iA Groupe financier poursuit sa stratégie de croissance par acquisitions et met la main sur le courtier spécialisé BBA Groupe financier de Québec pour une somme non divulguée.

C’est la confirmation d’une rumeur qui circulait dernièrement dans le milieu de l’assurance vie.

Ainsi, le 1er décembre – date de clôture prévue de l’acquisition –, BBA deviendra officiellement une division du Centre national de courtage d’assurance (CNCA). Fondé en 1984, le CNCA constitue lui-même une filiale d’Investia Services Financiers, filiale à son tour d’iA Groupe financier.

Quelque 200 représentants de BAA intégreront alors l’équipe du CNCA, qui regroupe actuellement plus de 700 conseillers en sécurité financière indépendants disséminés d’un océan à l’autre. Ils seront en terrain connu, car tout comme le fait BBA à l’heure actuelle, le CNCA possède « des contrats avec la majorité des plus importantes compagnies d’assurance au Canada », précise iA dans un communiqué.

« Nous avons une belle collaboration de longue date avec iA Groupe financier et sommes persuadés que nos représentants et nos clients profiteront du savoir-faire de CNCA, dans un esprit de continuité et de qualité de service », a fait savoir dans un communiqué Lise Bouchard, présidente de BBA.

« Par cette acquisition stratégique, le Centre national de courtage d’assurance poursuit sa croissance et fait définitivement partie des joueurs importants dans ce domaine au Canada », a indiqué pour sa part dans le même communiqué Louis DeConinck, président d’Investia.

Guy Duhaime

EFFET NÉFASTE POUR LE CONSOMMATEUR

Cette nouvelle a surpris Guy Duhaime, PDG du Groupe Financier Multi Courtage, un réseau indépendant regroupant une centaine de conseillers en sécurité financière. « Madame Bouchard semblait vouloir conserver cette entreprise, qui était rentable, déclare-t-il en entrevue à Conseiller.ca. En même temps, elle a vendu son cabinet spécialisé en fonds communs à Investia il y a quelques années. Mais c’est un mariage qu’on aurait pu prévoir. »

Il s’inquiète pour les petits cabinets qui, à son avis, « auront de plus en plus de difficultés à passer au travers », en raison notamment des coûts croissants liés à la conformité et de la place grandissante qu’occupent les compagnies d’assurance. Cette tendance « n’aura pas un bon effet à long terme pour le consommateur », estime-t-il.

EN MODE EXPANSION

Industrielle Alliance, qui compte parmi les quatre principaux assureurs vie au pays, bénéficie de bonnes conditions pour multiplier les acquisitions. La société a notamment déclaré un bénéfice net en hausse de 24 % pour le troisième trimestre terminé le 30 septembre dernier.

Au début d’octobre, iA s’est porté acquéreur de l’ontarienne CTL Corporation, la plus importante compagnie privée de financement automobile pour les particuliers au pays.

En septembre dernier, le groupe annonçait l’achat de FIN‐XO Valeurs mobilières dans le but d’accroître sa présence dans le créneau de la gestion de patrimoine. La société montréalaise, qui affiche un actif sous administration de plus de 700 M$, a été fusionnée le 1er octobre à Industrielle Alliance Valeurs mobilières.

iA pourrait investir jusqu’à 400 millions de dollars pour accélérer sa croissance aux États-Unis au moyen d’acquisitions dans le secteur de « l’assurance vie individuelle vendue par des agents indépendants », a aussi déclaré, début septembre, son président et chef de la direction, Yvon Charest, à La Presse Affaires.

La rédaction vous recommande :

Industrielle Alliance en mode acquisition

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques