A A A
Accréditation

Il faut vraiment se méfier du marché Forex

4 décembre 2013 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Vos clients tentés de spéculer sur le marché des devises (Forex) doivent se méfier des sollicitations vantant les mérites de UFX Markets, prévient l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Cette plateforme de négociation de devises est exploitée par ReliantCo Investments Limited, une société basée à Chypre qui n’est pas autorisée à agir au Québec. Empruntant des pseudonymes en fonction des territoires visés (Sabrina Girard au Québec), les représentants ReliantCo Investments, vraisemblablement basés à Londres, mentionneraient que les gains peuvent atteindre jusqu’à 400 % et promettraient une formation en trading.

« Après quelques transactions fructueuses, les investisseurs feraient l’objet d’appels insistants des représentants afin d’investir davantage, puis perdraient ensuite tout ce qu’ils avaient misé ou n’arriveraient plus à récupérer leur argent », dit l’AMF.

Ni ReliantCo Investments, ni UFX Markets, ni sa pseudo-représentante Sabrina Girard ne sont inscrits auprès de l’AMF. Les sollicitations qu’ils effectuent auprès des investisseurs québécois pourraient contrevenir notamment à la Loi sur les instruments dérivés.

L’AMF rappelle que, en 2012, UFX Markets a fait l’objet d’une ordonnance temporaire d’interdiction et d’opération en Saskatchewan.

 

Fraude sur le Forex

À propos du marché des devises, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) vient de porter des accusations contre deux administrateurs de la firme InvestTechFX Technologies Incorporated qui auraient escroqué des millions de dollars à des investisseurs.

InvestTechFX exploite une plateforme de négociation de devises. L’enquête menée par la GRC a mis au jour un stratagème frauduleux, couvrant trois continents et dix pays, qui a fait perdre des millions de dollars aux personnes du monde entier qui ont été victimes.

Selon la GRC, Alan Zer et Rony Spektor auraient incité des investisseurs actifs sur le marché des changes à ouvrir des comptes de négociation. Les personnes qui déposaient des fonds dans ces comptes croyaient qu’InvestTechFX facilitait les activités de transaction sur le marché Forex.

Or, l’enquête de la GRC a révélé que, au lieu de placer les ordres d’achat ou de vente de ses clients, InvestTechFX s’occupait plutôt à transférer leur argent dans les comptes personnels de Zer et Spektor !

Les investisseurs qui tentaient de récupérer leurs fonds voyaient leurs demandes rejetées sous des prétextes fallacieux.

Des mandats d’arrestation ont été lancés à l’endroit de Zer et de Spektor. Les policiers ignorent toujours où ils se trouvent.

Les investisseurs qui croient avoir été fraudés par InvestTechFX Technologies sont priés de communiquer avec le Groupe de la criminalité financière de la GRC en composant le 1 855 253-7267.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000