A A A
Établissements

Immobilier : accessibilité mitigée au Québec

24 mai 2013 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


RBC ne constate aucune « dégradation visible » de l’accessibilité à la propriété au Québec au 1er trimestre de 2013.

Même qu’on pourrait parler d’une légère amélioration de la tendance relative à l’accessibilité des condos, estime-t-elle dans son plus récent rapport Tendances immobilières et accessibilité à la propriété.

Cela dit, les acheteurs se sont montrés de plus en plus réticents à acheter un logement dans la province au cours de la dernière année.

« En 10 ans, les données concernant le marché québécois de la revente n’ont été qu’une seule fois pires qu’au 1trimestre de 2013. Il ne fait aucun doute que le poids conjugué des perspectives économiques incertaines et du resserrement des règles de l’assurance hypothécaire a ébranlé la confiance des acheteurs de maison; il est toutefois plus difficile de dire si le niveau d’accessibilité a pesé dans la balance », analyse RBC.

Rappelons que les mesures d’accessibilité à la propriété de RBC expriment la part du revenu avant impôts qu’un ménage doit consacrer au paiement des coûts de propriété d’une résidence. En deux mots, plus les mesures augmentent, plus l’accessibilité se dégrade.

Voyons les résultats pour l’ensemble du Québec au 1er trimestre.

* Condos. La mesure d’accessibilité a diminué de 0,6 point de pourcentage à 27 %.

* Bungalows. Hausse de 0,4 point de pourcentage à 33,3 %.

* Cottages. Progression de 0,1 point de pourcentage à 41,3 %.

Pour les condos, l’accessibilité s’est donc améliorée. Ce fut le contraire pour les bungalows et les cottages par rapport aux moyennes historiques. Dans tous les cas, les mouvements à la hausse ou à la baisse sont faibles.

En ce qui concerne spécifiquement la région de Montréal, l’accessibilité s’est dégradée pour tous les types de logement.

* Condos : + 0,1 point de pourcentage à 32 %.

* Bungalows : + 0,6 point de pourcentage à 40,1 %.

* Cottages : + 1,5 point de pourcentage à 52,1 %.

« Le marché du logement de Montréal demeure confronté à des défis, dont le principal est le nombre record de logements actuellement en construction, parmi lesquels 85 % sont des appartements en copropriété. Il existe un risque que ce boom de la construction fasse grimper le nombre de logements à vendre, perturbant ainsi l’équilibre actuel du marché de la revente », a commenté RBC.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000