A A A
Argent

Immobilier : amélioration de l’indice d’«abordabilité» au 3e trimestre

1er novembre 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


L’Indice d’abordabilité Desjardins (IAD) a progressé de 1,6 point au Québec au 3e trimestre pour se situer à 147,3. Cela signifie que, par rapport au trimestre précédent, l’achat d’une propriété est moins lourd à supporter pour les ménages québécois.

« C’est la croissance plus rapide des revenus et la réduction des taux hypothécaires qui expliquent l’amélioration de l’abordabilité », dit Hélène Bégin, économiste principale au Mouvement Desjardins.

Elle ajoute cependant que les ventes de propriétés ont piqué vers le bas depuis le mois d’août en raison des critères plus exigeants pour l’octroi des prêts dont la mise de fonds se situe entre 5 % et 20 %.

L’abordabilité a augmenté dans toutes les régions métropolitaines du Québec. L’IAD s’est davantage amélioré à Trois-Rivières et à Saguenay, où l’on a enregistré un recul trimestriel des prix des résidences.

Dans les autres régions, les prix se sont stabilisés dans certains cas et ont légèrement augmenté dans d’autres. La croissance des revenus et le repli des taux hypothécaires ont été favorables pour chacune des six régions.

Sherbrooke est le seul endroit considéré comme peu abordable d’un point de vue historique, puisque l’IAD est nettement inférieur à la moyenne qui prévaut depuis une vingtaine d’années. « Bien que le prix moyen des résidences (211 448 $) soit nettement inférieur à celui de la province (274 831 $), les revenus après impôts des ménages sont relativement faibles », constate Hélène Bégin.

À Québec et à Montréal, les prix ont faiblement progressé au cours de la période, de sorte que l’IAD est pratiquement inchangé. Ces deux régions demeurent par conséquent dans la zone à surveiller.

À Ottawa-Gatineau, les prix ont légèrement diminué, ce qui a contribué à améliorer l’IAD.

Bien que la hausse de l’IAD dans la Belle Province soit notable, elle a été moins importante qu’ailleurs au pays. Cela s’explique par la progression de 1,5 % des prix comparativement au 2e trimestre. Desjardins estime que le coût moyen d’une maison est d’environ 275 000 $.

Rappelons que l’IAD est calculé en faisant le ratio entre le revenu disponible moyen des ménages et le revenu nécessaire pour obtenir une hypothèque sur une résidence au prix moyen (le revenu de qualification).

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000