A A A
Immobilier

Immobilier : baisse des permis de bâtir en août

8 octobre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Après cinq mois d’affilée d’augmentation, la valeur totale des permis de bâtir dans le secteur résidentiel a diminué de 15,9 % en août au pays pour s’établir à 4,2 G$, selon les dernières données publiées hier par Statistique Canada.

C’est l’Ontario qui a connu les baisses les plus marquées, suivie de la Colombie-Britannique et des provinces de l’Atlantique. Des hausses ont été enregistrées dans quatre provinces, l’Alberta en tête.

À l’échelle nationale, les municipalités ont approuvé la construction de 16 520 nouveaux logements, en baisse de 18,9 % par rapport à juillet.

Moins de logements multifamiliaux

Cette diminution est surtout attribuable à un recul des intentions de construction de logements multifamiliaux, dont le nombre a décru de 26,3 % pour s’établir à 10 320 unités.

La valeur des permis de construction dans ce secteur a diminué de 28,6 % pour s’établir à 1,8 G$.

Le nombre de logements unifamiliaux a également diminué, reculant de 2,7 % pour se fixer à 6 200 unités.

Dans ce secteur, les intentions de construction ont enregistré une baisse de 2,4 % et représentaient 2,3 G$.

Montréal particulièrement touchée

Par ailleurs, la valeur globale des permis de bâtir (immeubles résidentiels et non résidentiels) a régressé dans 22 des 34 régions métropolitaines couvertes par Statistique Canada.

Les reculs les plus marqués ont été enregistrés à Montréal et à Toronto, suivis par Vancouver. À Montréal, la diminution est attribuable aux immeubles institutionnels, tandis que dans la Ville Reine, le recul est principalement lié à l’affaiblissement des intentions de construction de logements multifamiliaux.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques