A A A
Établissements

Immobilier : conseils pour vos clientes

16 mars 2010 | André Giroux | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

argent_maison_364Avant l’achat de leur première propriété, 30 % des femmes québécoises auraient aimé être mieux informées sur leurs options hypothécaires et les prévisions budgétaires pour les dépenses de maison. Voilà l’un des constats qui ressortent du troisième sondage annuel TD Canada Trust sur les femmes et la propriété.

Christine Marchildon, première vice-présidente, région du Québec, TS Canada Trust, offre les conseils suivants :

1. Options hypothécaires : renseignez-vous auprès d’un spécialiste
Taux variables ou taux fixes sur une plus longue période ? Cela dépend de la capacité à assumer les fluctuations des taux d’intérêts, à la fois aux plans émotif et financier. « Plus l’anticipation d’une hausse des taux s’accroît, plus nombreuses sont les femmes qui pourraient être intéressées par un taux fixe à plus longue période », ajoute madame Marchildon.

2. Envisagez une mise de fond plus importante
Bien que seulement 8 % des Québécoises propriétaires auraient aimé en savoir davantage sur la mise de fonds, madame Marchildon rappelle les facteurs à considérer avant d’en déterminer le montant.

Une mise de fonds plus élevée et une période d’amortissement plus courte que le classique 25 ou 35 ans diminuent les frais totaux d’intérêts. « Par exemple, souligne madame Marchildon, pour un prêt hypothécaire de 200 00 $, la réduction de la période d’amortissement de 35 à 20 ans pourrait vous permettre d’économiser 170 $/mois et réduire de dix ans la durée de votre prêt hypothécaire. »

3. Calculez à l’avance vos frais de clôture
Près du tiers des Québécoises souhaiteraient avoir posé plus de questions sur les coûts afférents à l’achat d’une propriété et l’obtention d’un prêt hypothécaire. Christine Marchildon évalue ces coûts dans une fourchette de 1,5 % à 4 % du coût total de la propriété. Ce montant comprend les honoraires et autres frais d’avocat ou de notaire, les droits de mutation, les rajustements de taxes foncières et les frais de copropriété s’il y a lieu.

4. Estimez vos dépenses annuelles pour la maison
Les dépenses totales relatives à l’habitation, y compris les versements hypothécaires, les taxes et les frais de chauffage ne devraient pas dépasser le tiers du revenu mensuel du ménage. Aux 35 % de Québécoises propriétaires qui auraient aimé connaître à l’avance le coût annuel d’une maison, madame Marchildon recommande de les évaluer avant l’achat.

5. Planifiez une inspection de la propriété
Ce qui cause le plus de maux de têtes aux dires de 35 % des répondantes québécoises : les coûts d’entretien et de réparations. Madame Marchildon rappelle l’importance des inspecteurs en bâtiment. Ils peuvent fournir avant l’achat un rapport écrit sur l’état de la propriété. Ce rapport permet de planifier les coûts de nettoyage, de remplacement ou de vérification plus approfondie.

 
Le sondage réalisé par Angus Reid Strategies pour le compte de TD Canada Trust comportait un échantillonnage de 1 003 femmes, dont 317 Québécoises, ayant acheté seule leur maison.

Pour en savoir davantage : www.tdcanadatrust.com/francais/pretshypothecaires/index.jsp

Consultez notre dossier Les femmes : une clientèle distincte ?.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000