A A A
Achats/ventes au detail

Immobilier : les acheteurs d’automne prêts à payer plus cher

22 septembre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Près de la moitié (43 %) des acheteurs potentiels s’attendent à payer 21 % plus cher pour faire l’acquisition d’une nouvelle maison, soit une hausse de 83 556 $ par rapport à leur première estimation, révèle un nouveau sondage BMO sur les achats de propriétés à l’automne.

Le sondage montre ainsi qu’ils seraient prêts à augmenter leur prix d’achat à 483 397 $ et optent davantage pour une maison jumelée.

Pourquoi payer plus cher?

  • 86 % affirment que les prix de l’immobilier ont augmenté depuis qu’ils ont entrepris leurs recherches ;
  • 81 % comprennent maintenant mieux les prix actuels ;
  • 56 % ont pu économiser davantage afin de hausser leur mise de fonds.
  • 5 % seulement des acheteurs potentiels ont réduit leur prix d’achat depuis le début de leurs recherches.
  • 57 % des acheteurs potentiels de Toronto ont augmenté leur prix d’achat.
  • Les acheteurs de Toronto sont ceux qui s’attendent à payer le plus au Canada, et de toutes les grandes villes, ce sont eux qui ont augmenté le plus leur prix d’achat.

Disparités régionales

  • Les acheteurs de l’Ontario s’attendent à payer le plus, alors que ceux de l’Atlantique ont augmenté le plus leur prix d’achat, soit de 32 %.
  • Les acheteurs des Prairies affichent un prix d’achat en hausse de 24 % par rapport au prix estimé de départ.

Une tendance vers la maison jumelée

Les intentions d’achat visant les appartements en copropriété et les maisons unifamiliales sont en recul. Selon l’étude, 55 % des acheteurs potentiels ont dû envisager des options supplémentaires ou renoncer à leur premier choix en raison de coûts, de disponibilité ou d’inquiétudes au sujet du marché des appartements en copropriété, tournant ainsi leur attention vers la maison jumelée.

Le sondage révèle que 76 % des acheteurs craignent que le marché des appartements en copropriété soit saturé par rapport à ceux de la maison unifamiliale, jumelée ou en rangée, et qu’une perte de valeur en résulte.

Le marché actuel aurait vu 61 % des acheteurs potentiels considérer de nouvelles options après avoir pris connaissance des offres dans la catégorie initialement retenue.

Le document indique que 80 % des acheteurs opteraient pour une maison unifamiliale, jumelée ou en rangée plutôt que pour un appartement en copropriété, si l’occasion idéale se présentait.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.