A A A
Immobilier

Immobilier : les mauvaises créances s’estompent

8 août 2017 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

maison_immobilier_chute_hausse_baisse_monte_425.jpgLe nombre de préavis de saisie (préavis d’exercice) et de délaissements de propriétés a baissé au Québec en juillet par rapport à la même période l’an dernier, selon les plus récentes données publiées par JLR.

Quelque 671 préavis d’exercice ont ainsi été émis et publiés au Registre foncier du Québec, soit 10 % de moins qu’en juillet 2016. Selon la firme, cette amélioration est sans doute due à la vitalité de l’économie québécoise, spécialement en matière de création d’emplois, jumelée à une reprise du marché immobilier.

En comparant les 12 derniers mois aux 12 précédents, JLR note également une baisse de 10 % des préavis d’exercice, pour un total de 8 261 recensés à ce jour, soit 953 préavis d’exercice de moins que l’an dernier.

De même, seuls 229 délaissements ont été compilés le mois dernier, soit une diminution de 12 % par rapport à l’année dernière. Toutefois, sur 12 mois, cette variation s’établit à 0 %, une stabilité principalement causée par la forte hausse observée l’été dernier, selon JLR.

En juillet 2017, 165 avis de vente sous contrôle de justice ont été émis dans l’ensemble de la province, un chiffre inférieur aux 197 comptabilisés au cours de la même période en 2016. Là encore, JLR attribue en grande partie ce phénomène à la bonne tenue du monde du travail au Québec.

La création d’emplois semble s’être accélérée au deuxième trimestre dans la province comme dans le reste du Canada, tandis que d’autres indicateurs, comme le produit intérieur brut, la capacité de production et les exportations, participent également à la reprise de l’économie.

« LA TENDANCE À LA BAISSE VA SE POURSUIVRE »

Dans ces conditions, « il est logique de penser que la tendance à la baisse va se poursuivre du côté des préavis d’exercice » et que « le nombre de délaissements devrait finir par suivre le pas », poursuit JLR. « [La] recrudescence du marché immobilier offre [aussi] l’option de revente rapide en cas de problèmes financiers. »

À noter que des diminutions du nombre de préavis d’exercice ont été observées sur 12 mois dans 12 des 17 régions administratives passées en revue par ses analystes, tandis que le portrait est plus contrasté en ce qui concerne les délaissements, puisque la majorité des secteurs géographiques ont au contraire connu une hausse.

La rédaction vous recommande :

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000