A A A
Immobilier

Immobilier : les ventes ont baissé en octobre

16 novembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Avec un total de 4 930 transactions, les ventes de maisons unifamiliales ont chuté de 7 % en octobre au Québec par rapport à la même période l’an dernier, selon les actes notariés et publiés au Registre foncier compilés par JLR.

D’après ces données, qui incluent les ventes par courtier, entre particuliers et les constructions neuves, un recul a également été enregistré dans les copropriétés avec 2 029 unités vendues, soit une baisse de 10 % comparativement à octobre 2014.

224 000 $ POUR UNE UNIFAMILIALE

Toutefois, le prix médian de l’unifamiliale a continué de progresser (+2 %) pour s’établir à 224 000 dollars.

JLR note que, ce mois-ci encore, les transactions effectuées sur des propriétés situées dans la région métropolitaine ont augmenté proportionnellement à l’ensemble des ventes. Or, ces propriétés étant généralement plus chères, le prix médian a pu être tiré à la hausse par le plus grand nombre d’affaires conclues à Montréal.

Du côté des copropriétés, les prix ont encore diminué (-1 %) pour se fixer à 230 000 dollars.

FORTE HAUSSE DE PRIX DES 2 À 5 LOGEMENTS

Les ventes déclinent aussi dans le segment des deux à cinq logements (-10 %).

Cependant, JLR a constaté « une hausse de prix anormalement élevée » de 12 %, probablement due à une composition des ventes « très différente » d’octobre 2014 à octobre de cette année, avec « des effets aléatoires [qui ont] influencé les prix médians ».

Sur un horizon de 12 mois, ceux-ci ont progressé de 3 % comparativement aux 12 mois précédents, « ce qui est plus conforme aux attentes », indique la firme.

HAUSSE DES VENTES À MONTRÉAL

Enfin, celle-ci relève que, depuis quelque mois, Montréal se distingue par une hausse du nombre d’unifamiliales écoulées dans la région alors que les ventes continuent de régresser dans les autres régions, particulièrement à Sherbrooke (-35 %), par rapport à la même période l’an dernier.

Ce phénomène a pour effet d’améliorer les résultats de l’ensemble de la province, souligne JLR.

Pour ce qui est des prix, la métropole fait toujours bonne figure avec une augmentation de 4 %. On note également des hausses de prix médians à Saguenay et à Trois-Rivières, ce qui représente une inversion de la tendance baissière qui se dessinait depuis quelques mois.

AMÉLIORATION DE L’ACCESSIBILITÉ

Selon l’indice d’accès à la propriété de JLR, basé sur le ratio salaire hebdomadaire/paiement hypothécaire type, l’accessibilité s’est améliorée en octobre comparativement à octobre 2014.

Ainsi, l’indice s’est établi à 106,6, soit un peu plus de 1,2 % au-dessus de son niveau de l’année dernière. Si l’on en croit la firme, cette progression est due à « la baisse des taux d’intérêt et à la hausse des salaires qui ont plus que contrebalancé la légère hausse de prix ».

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques