A A A
Immobilier

Immobilier : les ventes résidentielles ont augmenté en mai

17 juin 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Les ventes résidentielles ont affiché une hausse en mai, comparativement au mois d’avril et à l’an dernier, selon l’Association canadienne de l’immeuble, qui représente 111 000 courtiers et agents immobiliers répartis parmi plus de 100 chambres et associations immobilières au pays.

Selon l’association, le nombre de ventes résidentielles conclues par le biais des systèmes MLS des chambres et associations immobilières a grimpé de 5,9 % entre avril et mai, et de 4,8 % depuis mai 2013.

Cette hausse de 5,9 % est la plus importante d’un mois à l’autre depuis presque quatre ans.

Prix moyen d’une maison : 416 584 $

Les ventes ont augmenté dans quatre marchés locaux sur cinq en mai, y compris dans presque tous les grands centres urbains. Les gains les plus importants à l’origine de la hausse nationale ont été notés à Calgary, dans le Grand Toronto et à Montréal.

Le prix moyen réel des maisons vendues au Canada en mai s’élevait à 416 584 $, ce qui représente une hausse de 7,1 % comparé au même mois l’année dernière.

Les ventes dans le Grand Vancouver et le Grand Toronto, qui comptent parmi les marchés du logement les plus importants et les plus chers, ont contribué à ce gonflement du prix moyen à l’échelle nationale.

Si l’on exclut ces deux marchés du calcul, le prix moyen atteint le montant relativement plus modeste de 336 373 $, tandis que la hausse d’une année à l’autre est réduite à 5,3 %.

Marché de la revente

L’ACI a par ailleurs mis à jour ses prévisions sur le marché de la revente et anticipe la vente de 463 400 résidences pour cette année, soit une hausse de 1,2 % par rapport à 2013.

L’association souligne que le dernier hiver, particulièrement rigoureux, a freiné le démarrage des ventes à l’échelle nationale.

Elle s’attend à ce que celles-ci concordent plus ou moins avec la moyenne enregistrée au cours des 10 dernières années.

C’est la Colombie-Britannique qui devrait enregistrer la hausse la plus importante d’une année à l’autre, soit 8,3 %, et contribuer ainsi en grande partie à l’augmentation enregistrée à l’échelle nationale.

Légère baisse au Québec

De leur côté, les ventes annuelles en Alberta devraient augmenter de 3,8 % en 2014, tandis que l’activité en Saskatchewan, au Manitoba et en Ontario devrait être sensiblement à égalité avec les niveaux enregistrés en 2013.

En revanche, pour cette année l’ACI prévoit une baisse des ventes de 1,7 % au Québec, de 4,2 % au Nouveau-Brunswick, de 5,1 % en Nouvelle-Écosse et de 2,6 % à Terre-Neuve-et-Labrador.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques