A A A
Immobilier

Immobilier : nouvelles règles sans effet sur les acheteurs

9 juillet 2013 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Les nouvelles règles hypothécaires qui sont en vigueur depuis un an n’ont pas changé le calendrier d’achat des acheteurs d’une première maison, indique un sondage de BMO Banque de Montréal.

Au Québec, près des deux tiers (62 %) des personnes interrogées n’ont pas modifié la date prévue de l’achat de leur premier logement. Cependant, 18 % d’entre elles ont déclaré qu’elles attendront plus longtemps avant de devenir propriétaires, et 19 % des futurs propriétaires sont incités à acquérir leur maison plus tôt.

Rappelons que le gouvernement Harper a réduit de 30 à 25 ans la période maximale d’amortissement pour les prêts hypothécaires et réduit la proportion de fonds garantis par hypothèque de 85 % à 80 % de la valeur de la maison.

L’étude de BMO  permet aussi de constater que les premiers acheteurs résidentiels ont l’intention, en moyenne, de consacrer environ 300 000 $ à leur maison, avec une mise de fonds moyenne de 48 000 $ (16 %).

« Les acheteurs d’une première maison devraient soumettre leur prêt hypothécaire à une simulation de crise pour s’assurer qu’ils sont prêts financièrement à accéder à la propriété et à supporter une éventuelle hausse des taux d’intérêt – non seulement pour gérer les coûts, mais aussi pour rembourser leur prêt hypothécaire le plus tôt possible », recommande BMO.

Loading comments, please wait.