A A A
Économie

Immobilier : recul des ventes au Québec

17 octobre 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Les ventes de propriétés résidentielles au Québec ont diminué de 6 % au 3e trimestre de 2012, rapporte la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ). Au cours de cette période, 15 212 transactions ont été conclues, contre 16 232 durant le 3e trimestre de 2011.

Unifamiliales, condos et « plex » : les reculs s’observent dans tous les types d’habitation. L’unifamiliale a affiché la plus faible baisse, soit de 4 %, avec 10 895 maisons vendues. Les diminutions de ventes de copropriétés et de plex ont cependant été plus prononcées, soit de 10 % et 15 % respectivement, avec 3045 et 1175 transactions réalisées.

« L’année dernière à la même période, la locomotive du marché québécois avait été la copropriété. C’est grâce à une hausse de 10 % dans cette catégorie que le nombre de transactions résidentielles avait enregistré une croissance. Cette année, moins d’acheteurs de copropriétés étaient au rendez-vous dans les centres urbains de Montréal, Québec, Gatineau et Sherbrooke », explique la FCIQ.

La croissance des prix s’est poursuivie au 3e trimestre pour chacune des catégories de propriété. Le prix médian des unifamiliales au Québec a atteint 217 500 $, en hausse de 2 %.

Loading comments, please wait.