A A A
Établissements

Immobilier : un peu plus de ventes en 2012

23 janvier 2013 | Anaïs Chabot | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Selon la base de données provinciale des courtiers immobiliers, il y aurait eu, en 2012, 292 transactions de plus qu’en 2011. Pour la première fois en trois ans, c’est la vente de maisons unifamiliales qui a été la plus dynamique, selon la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ). C’est d’ailleurs la seule catégorie d’habitation à avoir connu une croissance des ventes (1 %), alors que la croissance des marchés des copropriétés a décru de 2 % et celle des duplex, de 3 %.

C’est dans les régions d’Amos, de Thetford Mines, de Val-d’Or, de Sorel-Tracy, de Baie-Comeau et de Matane que la croissance des ventes a été la plus élevée, atteignant plus de 14 %.

Le nombre d’inscriptions a augmenté de façon importante en 2012, en hausse de 3 % depuis 2011. « Avec l’augmentation du nombre de propriétés offertes, les conditions de marché se sont détendues dans plusieurs régions de la province, surtout pour la catégorie de la copropriété, dont les acheteurs étaient avantagés lors des négociations dans plusieurs régions de la province », affirme Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ.

De plus, le prix médian des maisons unifamiliales québécoises a continué de croître en 2012, puisque la moitié de ce type de maisons ont été vendues plus de 224 373 $, une hausse de 3 % comparativement à 2011. Selon la FCIQ, ce serait la plus faible croissance depuis le début du 21e siècle.

La FCIQ rappelle que le marché immobilier québécois a connu une année « en deux temps ». Les deux premiers trimestres ayant connu une hausse de ventes, tandis que celles-ci ont diminué aux troisième et quatrième trimestres. « L’année 2012 a été marquée par un resserrement des règles de l’assurance prêt hypothécaire réduisant la période maximale d’amortissement pour les nouveaux prêts hypothécaires assurés à 25 ans. La qualification au financement est devenue plus difficile pour certains premiers acheteurs en deuxième moitié d’année », explique M. Cardinal.

Au quatrième trimestre 2012, les ventes ont diminué de 12 % comparativement à la même période en 2011.
 

4e trimestre de 2012

Ventes

Prix médian (unifamiliale)

Variation*

Variation*

Province de Québec

14 946

-12 %

220 000 $

1 %

Régions métropolitaines

Gatineau

678

-15 %

225 000 $

2 %

Montréal

7 501

-15 %

275 000 $

3 %

Québec

1 422

-13 %

240 000 $

2 %

Saguenay

245

-10 %

175 000 $

2 %

Sherbrooke

312

-21 %

190 000 $

1 %

Trois-Rivières

186

-14 %

149 000 $

7 %

*Variation par rapport au même trimestre de l’année précédente
Source : FCIQ par le système Centris

Loading comments, please wait.