A A A
Épargne

Importantes échéances fiscales de fin d’année

22 décembre 2011 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le 31 décembre tombant un samedi cette année, BMO Groupe financier invite les épargnants à planifier judicieusement leur fin d’année fiscale. En effet, plusieurs déductions ne sont accordées que si les frais y afférents sont encourus avant cette date limite.

Plutôt que d’attendre à la dernière minute, aussi bien régler certains dossiers immédiatement avant que le tourbillon des Fêtes ne vous emporte. Voici ce que BMO Groupe financier recommande de surveiller.

23 décembre : date limite pour vente à perte à des fins fiscales
Si vous détenez des placements qui affichent des pertes, envisagez de les vendre avant la fin de l’année, afin de contrebalancer les gains en capital réalisés plus tôt durant l’année. De cette façon, vous pourrez réduire votre facture fiscale globale. Assurez-vous qu’une telle vente cadre bien avec vos objectifs de placement, puisque les actions vendues à perte ne peuvent pas être rachetées avant un minimum de 30 jours.

Maintenant, le 31 décembre est la date limite pour :

Cotiser à un REEI afin de toucher l’aide financière gouvernement canadien
Le REEI a été conçu pour sécuriser la situation financière des personnes souffrant d’un handicap. Ce régime combine les avantages de l’impôt différé avec la possibilité de recevoir une aide financière de la part du gouvernement. Le 31 décembre est la date limite de cotisation annuelle pour pouvoir profiter des subventions et bons offerts par le gouvernement fédéral. Dans le cas des bénéficiaires qui atteignent l’âge de 49 ans, le 31 décembre est également la date butoir pour être admissible aux subventions et bons du gouvernement, ainsi que la dernière journée de cotisation autorisée à ce type de régime pour ce qui est des bénéficiaires qui ont 59 ans.

Obtenir des crédits d’impôt pour dons de bienfaisance
Vous devez effectuer tous vos dons de bienfaisance avant le 31 décembre si vous voulez obtenir un reçu aux fins de l’impôt au titre de 2011. Plutôt que de faire un don en argent comptant à un organisme de charité, vous pouvez offrir des actions appréciées d’entreprises cotées en bourse. Cette stratégie peut donner droit à un crédit d’impôt qui est égal à la valeur des actions offertes, tout en éliminant potentiellement l’impôt qui serait à payer sur les gains en capital réalisés sur ces actions.

Réclamer plusieurs autres crédits d’impôt
Les dépenses liées à la garde d’enfants, à des soins de santé ou à des frais de scolarité doivent avoir été réglées au plus tard le 31 décembre pour pouvoir être déclarées en 2011. Même chose si l’on veut réclamer des crédits d’impôt accordés pour la condition physique ou les activités artistiques des enfants de moins de 16 ans.

Retirer des sommes d’un CELI
Vous envisagez d’effectuer un retrait de votre CELI? Faites-le d’ici la fin de 2011 plutôt que d’attendre à janvier 2012. De cette façon, vous profiterez de droits de cotisation plus importants pour 2012.

Faire une ultime cotisation REER
Si vous avez eu 71 ans en 2011, vous devrez convertir votre REER d’ici la fin de l’année. Cependant, il est permis de cotiser une toute dernière fois à votre REER s’il vous reste des droits inutilisés. Par ailleurs, certains changements importants visant les aînés et les retraités sont survenus récemment dans le domaine de la fiscalité. Ainsi, le fractionnement des revenus de pension et la mise en place du CELI pourraient avoir une influence sur votre planification fiscale. Consultez votre conseiller pour voir comment vous pouvez bénéficier de ces mesures d’allégement fiscal.

Loading comments, please wait.