A A A
Crédit

Impôt : qui sont les retardataires?

27 avril 2011 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

impot_chiffres_calculatrice_425« Le mariage du Prince William, les Canadiens et les Canucks, les élections fédérales… Toutes de bonnes raisons pour les Canadiens et les Québécois de remettre à plus tard la préparation de leurs déclarations de revenus », constate la firme Intuit Canada.

Le concepteur du populaire logiciel ImpôtRapide a dressé, à partir des données qu’il a recueillies en 2010, la liste des 10 villes canadiennes dont les citoyens tardent le plus à produire leurs papiers d’impôt.

Sauriez-vous dire lesquelles? Un indice : aucune ville des provinces maritimes ne figure dans le palmarès des procrastinateurs. Intuit Canada croit que, dans leur cas, elles désireraient obtenir leur remboursement le plus rapidement possible!

Par ordre décroissant de « lambinage », voici les 10 villes canadiennes qui, en 2010, ont attendu à la date limite avant de remplir leurs T4 (les commentaires entre guillemets sont d’Intuit Canada).

1. Toronto
« Même le nouveau maire n’y peut rien. La ville s’accroche à son titre de la ville la plus « dernière minute » au chapitre des impôts! »

2. Calgary
« La deuxième ville la plus retardataire. »

3. Vancouver
« Les contribuables de la côte Ouest arrive en 3e place… souhaitons une meilleure chance au Canucks. »

4. Edmonton
« La ville des champions démontre une tendance pour la procrastination. »

5. Ottawa
« Contribue à faire de l’Ontario la province la plus « dernière minute ». »

6. Montréal
« Une ville à surveiller, comme l’équipe des Canadiens? »

7. Mississauga
« Ville qui ne déloge pas (de la liste) : comme sa mairesse Hazel. »

8. Winnipeg
« Qui aurait pensé qu’il y a tant de choses à faire dans cette ville plutôt que ses déclarations! »

9. Victoria
« Pourquoi cette procrastination? Il y a pourtant plusieurs crédits d’impôt pour les nouveaux mariés et les retraités. »

10. Surrey
« Toujours en 10e place… »

Sur un ton plus sérieux, Intuit Canada rappelle qu’il peut être avantageux de produire ses déclarations de revenus, même si l’on n’a pas d’impôts à payer. En effet, cet exercice détermine l’admissibilité à certains programmes gouvernementaux tels que la prestation fiscale canadienne pour enfants et le crédit pour la TPS/TVQ. Au Québec, le nouveau crédit d’impôt pour solidarité ne sera versé qu’aux contribuables qui ont rempli leur déclaration provinciale de revenus.

Consultez notre dossier Impôt : nouveautés et stratégies.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000