A A A
Dollar

Insolite : achetez une maison pour un dollar!

13 mai 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les résidents de Buffalo, dans l’État de New York, peuvent acheter des maisons abandonnées pour le montant symbolique d’un dollar, rapporte CNN Money

Pourtant, malgré cette offre a priori alléchante, seule une dizaine de personnes se montrent intéressées chaque année par le programme mis sur pied par la municipalité de cette ville de quelque 260 000 habitants.

La raison? Le futur propriétaire se voit informé qu’il aura 18 mois pour rénover entièrement et remettre aux normes la maison de ses rêves, faute de quoi la transaction sera annulée.

Coût total : 55 000 $

Or, refaire toute l’installation électrique, la plomberie et la toiture coûte cher, comme Mike Puma en a fait l’expérience. Interrogé par CNN Money, celui-ci explique en effet qu’il a déjà dû payer près de 40 000 dollars pour effectuer des travaux de rénovation.

Et ce n’est pas fini, puisqu’il s’attend à devoir encore débourser environ 15 000 dollars, soit une facture totale de 55 000 dollars.

« C’est un boulot à temps plein », reconnaît Mike Puma, même s’il ne regrette pas son achat, car il espère bien le rentabiliser dans un délai de cinq ans en revendant sa maison à bon prix.

Au Royaume-Uni aussi…

En décembre, le quotidien français Le Monde avait déjà évoqué la vente de maisons à une livre sterling (1,80 dollar) à Liverpool, au Royaume-Uni, grâce à un nouveau programme d’accès au logement destiné à réhabiliter un quartier populaire de la ville.

Comme à Buffalo, après l’achat de la bâtisse pour un prix symbolique, son propriétaire devait s’engager à financer sa rénovation dans un délai d’un an.

Afin de lutter contre le dépeuplement qui les mine, plusieurs communes italiennes ont elles aussi décidé de casser les prix de l’immobilier en mettant en vente des propriétés pour 1 euro, selon Le Figaro.

… et en Sicile

C’est notamment le cas de Gangi, un village situé au cœur de la Sicile, délaissé par ses habitants qui s’en vont chercher du travail sur le continent.

Pour tenter de le faire revivre, raconte le journal, les autorités locales incitent des étrangers à racheter les maisons abandonnées. Résultat, l’automne dernier, plus d’une vingtaine de propriétés étaient à vendre pour un euro.

Là encore, les heureux acheteurs doivent s’engager à rénover la propriété, mais cette fois, ils ont cinq ans pour le faire.


La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques