A A A
Techno

Insolite : comment bluffer des recruteurs

26 mars 2013 | La rédaction

  • envoyer
  • imprimer


Afin de décrocher un stage, certains sont prêts à tout. Un jeune Américain à la recherche d’un poste de stagiaire dans une banque d’affaires de Wall Street a rédigé le courriel de motivation et de candidature le plus insolite du monde, rapporte le site Gentside.

Au lieu de vanter ses mérites, ses qualités, ses expériences professionnelles et ses diplômes, il a fait tout le contraire et opté pour la franchise. Sa lettre est un petit bijou de culot, d’humour et d’honnêteté.

Le jeune homme commence par une phrase d’introduction tout à fait classique : « Je vous écris pour me renseigner de la possibilité de réaliser un stage chez vous cet été. »

Mais le meilleur reste à venir. Au moment d’annoncer quelles sont ses véritables motivations, il écrit : « Je suis conscient qu’il est inhabituel pour des étudiants d’universités moyennes de faire un stage au sein de la banque XXX, mais j’ai bon espoir que vous fassiez une exception. Je suis extrêmement intéressé par l’activité d’une banque d’investissement et j’aimerais apprendre à vos côtés, rien de plus. Je n’ai aucun scrupule à servir le café, cirer les pompes ou passer prendre du linge chez le nettoyeur et je travaillerai dur pour rien. En toute franchise, je désire seulement être entouré de professionnels du secteur et apprendre autant qu’il est permis. »

« La vérité c’est que… »

Au lieu de faire dans le pompeux et d’enjoliver sa situation par des expériences professionnelles inventées ou passablement erronées, l’étudiant est allé directement à l’essentiel. Il déclare : « Je ne vous ferai pas perdre votre temps en gonflant mes mérites, en exagérant mes titres ou encore en vous parlant de mes dernières expériences et compétences qui correspondent parfaitement à vos besoins. La vérité, c’est que je n’ai pas de compétences particulières, ni le comportement d’un excentrique génial, mais j’ai des résultats scolaires très bons et je travaillerai dur pour vous. J’ai réalisé un stage chez Merrill Lynch dans la division de gestion du patrimoine et pris des cours d’investissement. »

Des recruteurs bluffés

Le futur banquier conclut son billet en s’excusant de la tournure de ses écrits : « Je m’excuse pour le côté brutal de ma lettre mais j’espère que vous considérerez sérieusement de me prendre sous votre aile cet été. Vous trouverez mon CV en pièce jointe. N’hésitez pas à me rappeler, à m’envoyer un email. Sincèrement. »

Le recruteur qui a reçu la lettre de motivation a été conquis par les mots du jeune homme. Il l’a immédiatement envoyée par courriel à ses collègues accompagnée du commentaire « C’est sans doute la meilleure candidature reçue dans ma carrière »!

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000