A A A
Justice

Insolite : elle cachait 1 243 immeubles au fisc

24 janvier 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


La riche héritière Angiola Armellini a dissimulé, depuis les années 1990, l’équivalent de deux milliards d’euros (3 milliards de dollars) au fisc italien, rapporte l’Agence France-Presse.

Tout simplement, cette multimillionnaire a omis de déclarer à l’État qu’elle possédait 1243 immeubles. À la suite d’une enquête, la justice italienne lui réclame 17 millions d’euros d’impayés de taxes foncières et d’impôts immobiliers.

Officiellement résidente à Monaco de 1999 à 2010, Angiola Armellini n’a en fait que très peu quitté Rome, où elle possède la quasi-totalité de ses biens immobiliers, dont 3 luxueux hôtels.

Habituée des salons romains, elle a essaimé son patrimoine dans plusieurs pays, dont des paradis fiscaux : Monaco, le Luxembourg, la Suisse, la Nouvelle-Zélande, Jersey et les Bahamas.

Pour rassembler toutes les preuves nécessaires, les enquêteurs ont agi en sous-main pendant un an et demi. Au terme des investigations, l’opération a débouché sur l’inculpation de 11 autres personnes, toutes poursuivies pour fraude fiscale.

Angiolina Armellini n’en est pas à son premier démêlé avec la justice. En 1996, elle avait déjà été impliquée avec son ex-mari dans une faillite frauduleuse de 200 millions de lires (environ 150 millions de dollars), rappelle l’AFP. Son père, Renato Armellini, mort en 1993, avait fait fortune pendant les années 1970 dans le bâtiment à Rome. Il est également connu pour avoir été enlevé par la mafia calabraise.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques