A A A
Argent

Insolite : Et si vous achetiez un village en Espagne?

3 juin 2013 | Jean-François Venne | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Que diriez-vous d’acquérir un petit hameau de 14 maisons, avec 80 hectares de terrain, dans la province espagnole de Tarragone? L’ancien village d’Esblada est l’un des nombreux villages ou hameaux présentement à vendre en Espagne, parfois à des prix bien inférieurs à celui d’une seule demeure à Madrid ou Barcelone

L’Institut National de Statistiques recense quelques 3000 hameaux abandonnés en Espagne. Généralement complètement désertés, ils ont été victimes de l’exode des jeunes, de la disparition des habitants âgés, de l’abandon des activités qui les faisaient vivre, notamment l’agriculture, et de l’absence de moyens de communication et de services de base. Principalement situés dans le Nord du pays, en Galice, dans les Asturies et en Catalogne, ils dépérissent, souvent depuis plusieurs décennies.

À lire : Espagne : achetez une maison, recevez un permis de séjour en prime!

Regain d’intérêt

Après avoir été abandonnés par leur premiers occupants, voici pourtant que ces hameaux pourraient avoir une seconde vie. Ils suscitent en effet l’intérêt de nouveaux acheteurs, principalement étrangers. Depuis 2011, les ventes de ce type de lieux ont augmenté de près de 20 %. Il faut dire que les prix de vente dans l’immobilier chutent d’année en année en Espagne depuis l’éclatement de la bulle en 2008. Sur un site comme www.aldeasabandonadas.com, on retrouve des centaines d’annonces alléchantes, comme un hameau de trois maisons près des plages de la Corogne pour 80 000 dollars, voire tout un ensemble de 150 hectares, situé à 30 minutes de voiture de Barcelone, à vendre pour 1,5 million de dollars.

Les acheteurs se partagent en deux groupes : ceux qui y voient une occasion d’affaires, principalement dans le tourisme, et ceux qui saisissent la chance d’acquérir un lieu paisible où passer leur retraite. Dans les deux cas, le prix d’achat n’est que la première dépense, puisque la remise en état des habitations représente des investissements fort importants. Dans un article publié récemment dans le Courrier international, le porte-parole de l’agence www.aldeasabandonadas.com, Rafael Canales, estimait que ces rénovations coûtaient généralement entre 800 000 et 1,3 millions de dollars.

Les acheteurs sont principalement Français, Anglais, Allemands, Belges, Européens, Américains ou proviennent de pays arabes. Des Québécois se laisseront-ils tenter?

À lire : Immobilier : 5 stratégies anti-crise

Loading comments, please wait.