A A A
Devise

Insolite : ils détruisent la Grande Muraille pour bâtir des maisons!

2 juillet 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Une étude officielle chinoise montre que la Grande Muraille, dans sa portion édifiée sous la dynastie Ming, a perdu près de 30 % de sa longueur, car ses briques ont été pillées pour construire des maisons, rapporte Le Figaro.

Au total, 1 962 kilomètres ont ainsi déjà disparu, tandis que près de 1 200 autres sont en mauvais état, selon l’administration d’État chargée du patrimoine, qui a passé en revue près de la moitié de cet ensemble de fortifications qui serpente sur plus de 20 000 kilomètres (incluant les segments disparus et ceux formés par le relief naturel).

L’agence gouvernementale précise que l’afflux des touristes contribue aussi à la dégradation de ce monument classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987.

UNE HABITUDE ANCIENNE

« Les résidents qui vivent à proximité de la Grande Muraille avaient l’habitude de se servir en briques pour bâtir leurs maisons et des sections ont été détruites en raison de l’expansion urbaine et de la construction des routes », explique Cheng Dalin, un expert de la Commission d’étude de la Grande Muraille, cité par le journal chinois de langue anglaise Global Times.

Pourtant, les voleurs de briques risquent gros puisqu’ils peuvent recevoir des amendes atteignant 5 000 yuans, soit un peu plus de 1 000 dollars canadiens.

SIX DOLLARS PIÈCE

Toutefois, « il n’existe pas d’organisation spécifique pour faire appliquer ces règles », admet un responsable de la protection du patrimoine interrogé par le Global Times.

Résultat : plusieurs villageois de la province du Hebei n’hésitent pas à vendre à l’unité de grandes dalles provenant de la muraille pour la somme de 30 yuans (environ six dollars) pièce.

La rédaction vous recommande :

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.