A A A
Techno

Insolite : la faute d’orthographe qui a empêché un vol de 1 G$

15 mars 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

donnee_identite_vol_ordinateur_425La banque centrale du Bangladesh a perdu plusieurs dizaines de millions de dollars après que des pirates informatiques aient effectué de faux virements, mais le préjudice aurait pu être encore pire si ce n’était d’une petite faute d’orthographe, rapporte le site web belge Datanews.

Les cyberpirates ont réussi à transférer de l’argent de l’institution financière, conservé dans les « coffres » de la Federal Reserve Bank (FRB) à New York, sur des comptes dans d’autres pays. En l’espace de quatre virements, ils sont ainsi parvenus à dérober plus de 80 M$.

Toutefois, souligne Datanews, les choses auraient pu être nettement pires, puisque sur le cinquième virement, qui était adressé à une fausse organisation non gouvernementale, les hackers ont écrit « fandation » plutôt que « foundation ».

LA FEDERAL RESERVE BANK MISE EN CAUSE

Or, cette « coquille » a provoqué une enquête au sein de la banque, ce qui a permis de découvrir l’escroquerie… et d’y mettre fin. À l’origine, plusieurs dizaines de virements étaient prévus, pour un montant total d’un milliard de dollars.

Même si le pire a finalement été évité, il est néanmoins curieux que les quatre premiers virements aient été acceptés, juge pour sa part l’agence Reuters, qui indique que le Bangladesh a mis en cause la FRB pour avoir agréé les requêtes frauduleuses.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.