A A A
Lecture

Insolite : le livre le plus cher du XXe siècle vaut 500 000 $

24 novembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Vos clients s’intéressent à la culture et souhaitent diversifier leurs investissements? Pour les y aider, le cabinet international Stanley Gibbons Investment a créé un « indice des livres rares », rapporte le site actualitte.com.

Jusqu’alors plutôt spécialisée dans des actifs comme les timbres-poste de collection et les pièces de monnaie anciennes, la compagnie a décidé de s’attaquer au marché des livres rares.

Pour cela, elle a passé au crible l’évolution des prix de nombreuses premières éditions d’œuvres classiques du siècle dernier durant des ventes aux enchères. Résultat, certains d’entre eux sont réellement de bons investissements, si l’on en croit le quotidien britannique The Telegraph.

GATSBY LE MAGNIFIQUE, NUMÉRO 1

Au palmarès des pièces les plus cotées, une première édition en bon état du roman Gatsby le Magnifique, de Francis Scott Fitzgerald, arrive largement en tête puisqu’il est estimé à 246 636 £ (498 400 $CAD), contre « seulement » 10 370 £ (21 000 $CAD) pour Tendre est la nuit, du même auteur.

Plusieurs des ouvrages passés en revue par Stanley Gibbons, comme La Ferme des animaux, de George Orwell, Le Hobbit, de J.R.R. Tolkien ou Casino Royale, de Ian Fleming, sont devenus des films, voire des superproductions, souligne The Telegraph, qui estime que ce phénomène pourrait être à l’origine de l’augmentation de leur valeur au cours des dernières années.

La première édition du Hobbit, deuxième livre le plus cher du classement établi par le cabinet, est ainsi estimée à 64 420 £ (130 176 $CAD), soit le double de son prix en 2013 et une progression de… 2 597 % depuis 1996!

UN INVESTISSEMENT À LONG TERME

Certains livres de la série des James Bond ont également vu leur valeur exploser, notamment les premières éditions de Casino Royale et de Vivre et laisser mourir, respectivement estimées à 24 000 £ (48 500 $CAD) et 8 000 £ (16 165 $CAD), soit 874 % et 1 579 % d’augmentation en l’espace de 20 ans.

Selon Pom Harrington, un spécialiste britannique du secteur des livres de collection, ceux-ci sont devenus au fil des ans d’intéressantes sources d’investissement à long terme, au même titre qu’un bon vin ou des tableaux.


La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques