A A A
Blogue

Insolite : Les médias sociaux pour lutter contre l’évasion fiscale

21 avril 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Documenter son train de vie à coup de photos qui font l’envie de ses abonnés Facebook, Instagram et autres Twitter est une pratique on ne peut plus courante. Les entreprises n’ont pas tardé à en tirer profit en créant des profils pour mieux cibler les envies des consommateurs, et les employeurs en font tout autant dans leur processus d’embauche.

Mais ils ne sont pas les seuls : l’agence du revenu des États-Unis (IRS) s’intéresse elle aussi à ces données.

Outre les informations déjà colligées sur les contribuables américains – dont le numéro d’assurance sociale et les transactions bancaires, entre autres –, l’IRS recueillerait encore plus de données pour élaborer des profils d’individus susceptibles de donner dans l’évasion fiscale, rapporte le site Marketplace.

Des algorithmes à la rescousse…

Pour s’adonner à de telles prévisions, l’IRS collige une quantité phénoménale d’informations pour ensuite constituer des algorithmes qui remontent jusqu’aux contribuables susceptibles de ne pas payer leurs impôts. Et nombre de ces informations sont fournies par les citoyens eux-mêmes, en affichant des photos de leur voiture flambant neuve, par exemple.

À ceux qui n’ont rien à cacher, mais ne tiennent pas non plus à ce que les fonctionnaires scrutent leur vie privée, Marketplace rappelle que resserrer les paramètres de sécurité de ses comptes est toujours de mise.

L’évasion fiscale, évaluée à 184 milliards de dollars américains par année aux États-Unis, coûterait par ailleurs quelque 1259 $US par contribuable, indique un récent rapport d’un groupe de défense des consommateurs, le US PIRG.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques