A A A
Argent

Insolite : un sous-sol vétuste vendu pour 300 000 $ à Londres

11 novembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les Anglais appellent ça des « biens particulièrement atypiques » et les acheteurs se bousculent dans les quartiers huppés de la capitale britannique pour les acquérir malgré leur inintérêt et leur prix exorbitant, rapporte Le Figaro.

Le quotidien français cite notamment le cas d’« un sous-sol boueux et rocheux » situé sous un immeuble résidentiel de Bloomsbury, au centre de Londres. Bien qu’il ne soit assorti d’aucun permis de construire, ce lieu vétuste d’à peine 200 m2 a été acquis pour 150 000 livres (300 000 dollars canadiens) lors d’une vente aux enchères à Savills.

La valeur moyenne d’une propriété résidentielle dans le secteur atteint 768 669 livres (plus de 1,5 million de dollars), en hausse de 15,8 % au cours de l’année écoulée, précise Le Figaro. Et cette vente pour le moins insolite n’est pas la première du genre, ajoute-t-il, en donnant quatre exemples « qui reflètent bien l’extravagance du marché immobilier londonien ».

52 M2 DE PAVÉS POUR 250 000 $

Également proposée lors d’une vente aux enchères, une petite portion de chaussée londonienne sise à deux pas de Camden Passage s’est vendue 30 fois plus cher que sa mise à prix de départ, soit 170 000 euros (environ 250 000 dollars).

2,4 M$ POUR UN JARDIN VIDE

Valorisé à moins de 100 000 livres par son propriétaire, un jardin d’environ 220 m2 a déchaîné les passions, puisqu’il est finalement parti pour… 1,2 million de livres (2,4 millions de dollars). La raison? Il se trouve à côté de Primrose Hill, un lieu londonien très prisé des investisseurs, qui étaient une trentaine sur le coup!

UN STUDIO DE 30 M2 POUR 1,8 M$

Construit dans le quartier chic de Mayfair, sur Upper Brook Street, un studio de 30 m2 a trouvé preneur pour 1,3 million d’euros (1,8 million de dollars). En comparaison, un local de la même taille en face du jardin du Luxembourg, à Paris, ville réputée chère, coûte environ 630 000 euros (900 000 dollars).

42 000 $ DE LOYER… MENSUEL

Toujours dans Mayfair, une « résidence étudiante » de luxe affiche les prix extravagants de 9 000 à 21 000 livres de loyer mensuel… soit de 18 000 à 42 000 dollars ! Si l’on en croit Le Figaro, « les toilettes ne sont pas sur le palier » et il reste de la place puisque seul « un jeune Californien de 19 ans » y a déjà posé ses valises.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.