A A A
Inflation

Insolite : une obligation vieille de 367 ans!

21 septembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Certaines obligations perpétuelles le sont plus que d’autres. Ainsi, l’Université Yale recevra sous peu la somme de 136,20 euros (environ 200 $CAN) en revenus d’intérêt grâce à une obligation perpétuelle, c’est-à-dire qui ne comporte aucune date d’échéance, qui a vu le jour en… 1648.

À cette époque, une agence néerlandaise responsable de la gestion des eaux, appelée Stichtse Rijnlanden, avait émis ce titre d’emprunt dont la valeur nominale était de 1 000 florins (quelque 665 $ d’aujourd’hui), rapporte l’agence d’information financière américaine Bloomberg. L’argent issu de cette émission avait servi à financer la construction d’un quai aux Pays-Bas.

L’Université Yale en a fait l’acquisition en 2003, moyennant la somme de 24 000 euros (environ 34 300 $ d’aujourd’hui), pour enrichir sa collection d’objets anciens.

L’illustre maison d’enseignement de l’État du Connecticut, qui dispose d’un fonds de dotation de 23,9 G $US (31,5 G $US), n’a réclamé aucun intérêt depuis qu’elle a mis la main sur le titre.

SUR UNE PEAU DE CHÈVRE!

L’Université Yale tirera les premiers revenus de son acquisition le 21 septembre. Elle a communiqué avec nous, précise Clarion Wegerif, porte-parole de l’entreprise hollandaise, qui est toujours active et qui est aujourd’hui appelée Hoogheemraadschap De Stichtse Rijnlanden.

« Nous émettrons un chèque symbolique et virerons le solde », a-t-elle poursuivi.

Reflet de cette époque lointaine, l’obligation perpétuelle a été rédigée sur une peau de chèvre. Elle compte parmi les plus anciennes du monde toujours en vigueur, selon la porte-parole.

Par exemple, le Financial Times rapportait en octobre dernier que le gouvernement britannique était sur le point de rembourser une série d’obligations perpétuelles émises en 1927, qui avaient en fait servi à consolider une dette contractée pour financer les guerres napoléoniennes et la guerre de Crimée, en 1720.

Certaines obligations gouvernementales perpétuelles britanniques datent d’aussi loin que 1853, peut-on aussi lire dans un article du journal londonien The Telegraph.

La rédaction vous recommande :

• Insolite : une économie parallèle en Gaspésie
• Insolite : un aéroport de 640 M$ vendu pour… 14 000 $
• Insolite : la valeur des dents de lait en forte hausse

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques