A A A
Euro

Insolite : vous, banquier?

25 novembre 2013 | Dominique Lamy | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Devenir banquier. C’est ce que propose le site français Unilend à ceux et celles qui désirent lancer leurs propres activités bancaires. L’objectif : prêter des sommes directement aux entreprises, fixer le taux applicable à chacun des prêts effectués et récolter des intérêts au passage!

En France, il n’aura jamais été aussi facile de devenir banquier. Il ne suffit que de déposer la somme totale souhaitée à prêter; un minimum de 100 € est nécessaire. Ensuite, l’apprenti banquier doit choisir quelles entreprises il souhaite financer parmi une liste préalablement établie. Vingt euros est le minimum requis pour prêter à une entreprise. C’est donc dire qu’un prêteur dépose la somme minimale (100 €), il peut prêter 20 € à cinq entreprises différentes.

Les entreprises françaises (les emprunteurs sont aussi domiciliés en France) qui soumettent leurs projets à financer sont de prime abord triées par Unilend, qui évalue leur capacité de remboursement. Le prêteur, de son côté, choisit ensuite les projets à financer et les modalités associées à chaque transaction. L’entreprise en attente de financement reçoit ainsi plusieurs propositions et peut arrêter son choix sur celles qui lui conviennent, jusqu’à concurrence du montant recherché.

Tous les mois, Unilend organise les remboursements aux prêteurs. Le procédé est entièrement gratuit pour ces derniers. Les emprunteurs, de leur côté, ne payent que s’ils obtiennent leur financement. Unilend prélève ainsi 3 % de la somme réunie lorsque l’argent des prêteurs est versé aux emprunteurs et prélève en sus 1 % par an du capital restant dû sur les remboursements mensuels des emprunteurs.

À l’heure de rédiger ces lignes, il n’y a que trois projets en attente de financement. Digital Lease, 727 Sailbags et Les Trois Laboureurs recherchent respectivement 250 000, 100 000 et 25 000 €.

Le Guide du prêteur Unilend rappelle d’ailleurs l’un des premiers concepts de l’investissement : la diversification. « Répartissez vos prêts sur un maximum d’entreprises », suggère l’ouvrage en question.

À lire : « Crowdfunding » : quand les citoyens remplacent les banquiers

 

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000