A A A
Justice

Interdiction contre un père et son fils

28 avril 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Une ordonnance de blocage et d’interdiction a été émise par le Bureau de décision et de révision (BDR) à l’endroit de Asim Ahmed et son père, Mahmood Ahmed, a fait savoir vendredi l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Les deux hommes auraient agi en tant que courtiers ou conseillers en valeurs, alors qu’ils n’étaient pas enregistrés auprès de l’AMF. Ils auraient assuré la promotion de leurs activités par l’intermédiaire des réseaux sociaux, notamment avec des comptes Facebook, LinkedIn et Twitter.

Les intimés auraient affiché des informations inexactes sur la quantité réelle de titres négociés et les rendements offerts. Ils auraient également utilisé, à des fins personnelles, les montants versés par les investisseurs.

Le tribunal administratif, qui s’était penché sur l’affaire à la demande de l’AMF, a rendu sa décision le 9 avril.

Le BDR interdit ainsi à Asim Ahmed et Mahmood Ahmed, de même qu’à la société qu’ils dirigeaient, le groupe Financier Bloomer Inc., d’exercer toute activité d’investissement.

Asim Ahmed avait déjà été reconnu coupable de fraudes et condamné à une peine d’emprisonnement de neuf mois, en 2011.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques