A A A
Épargne

Investir dans l’or : des lingots ou des actions?

11 août 2011 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Jouant son rôle de valeur refuge, l’or est un des seuls placements qui a tenu le coup depuis le début de la baisse boursière. Les fonds négociés en bourse (FNB) permettent désormais d’investir facilement dans le métal précieux. L’investisseur doit cependant choisir entre les FNB qui achètent de l’or directement, et les fonds qui détiennent des actions de compagnies aurifères.

Dans un article sur le site Morningstar.ca, l’analyste en FNB Abraham Bailin souligne que le contexte économique devrait rester favorable aux investissements dans l’or. À court terme, une éventuelle embellie des cours boursiers pourrait faire baisser le prix de l’or. À plus long terme, plusieurs facteurs jouent en faveur de prix de l’or élevés. Les remises en question de la qualité de la dette américaine incitent certaines banques centrales à délaisser le dollar américain. Ces institutions préfèrent se constituer des réserves d’or.

Acheter certains FNB équivaut à se procurer des lingots d’or. Par exemple, les fonds iShares Gold Trust (IGT) et Claymore Gold Bullion (CGL) sont réellement basés sur la possession de lingots. « Le prix de leurs actions est sous-tendu par leurs marchandises respectives. Cet appui physique conduit à un pistage pratiquement parfait de la marchandise, car l’offre et la demande d’or sont les seuls facteurs qui déterminent la valeur des actions », détaille M. Bailin. Ce type de FNB est idéal pour acquérir une petite position dans le métal lui-même, à l’intérieur d’un plan plus large de diversification de son portefeuille.

L’effet de levier des actions

En temps normal, lorsque les cours de l’or sont plus bas, acheter des FNB d’actions de compagnies minières offre un effet de levier supplémentaire. Les sociétés minières ont toutes un prix-plancher de l’or à partir duquel leurs activités sont rentables. « Imaginons que le prix de l’or augmente pour passer à un niveau qui dépasse légèrement le seuil de rentabilité de la société. Bien que l’augmentation marginale du prix de l’or ait pu être assez faible, l’impact qu’elle aura sur les bénéfices de la société peut être assez important », explique l’expert de Morningstar.

Avec les cours actuels, il y a peu de chances que cet effet de levier entre encore en action. Les sociétés aurifères sont déjà rentables et la valeur de leurs actions ne dépend pas uniquement du prix de l’or. Par exemple, les FNB iShares S&P/TSX Global Gold(XGD) et BMO petites aurifères(ZJG) détiennent une corbeille d’actions de sociétés minières.

Dans le contexte actuel, un autre argument peut cependant être utilisé en faveur des FNB qui détiennent des actions. « Nos analystes d’actions croient que les actions du secteur des mines d’or sont en gros à leur juste valeur à ce stade », souligne M. Bailin. Beaucoup d’analystes utilisent cependant des estimations du prix de l’or plus prudentes que le cours actuel au comptant. Si les prix élevés se maintiennent, les actions de compagnies minières devraient donc bien performer.

Vous voulez plus d’information au sujet des FNB canadiens ? Utilisez notre pratique fureteur FNB, un outil avancé qui vous permet de chercher, de trier et de comparer les fonds côte à côte. C’est gratuit ! Pour accéder à notre fureteur FNB, cliquez sur www.conseiller.ca/fnb.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000