A A A
Attention

Investir dans un mirage en dix étapes concrètes!

10 juin 2014 | Didier Bert | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Éric Weynant, un homme d’affaires qui a étudié les sciences physiques, a convaincu plus d’une centaine de particuliers, plutôt fortunés, d’investir dans PhasOptx (prononcez PhazOptics), la prétendue entreprise de haute technologie qu’il dirige. D’après les documents obtenus par Conseiller.ca, ce sont 50 millions de dollars qui avaient déjà été récoltés à la fin de l’année 2008, auprès de 150 investisseurs. Les actions de l’entreprise ont été vendues de manière illicite, croit l’Autorité des marchés financiers, qui poursuit l’entrepreneur devant la Cour du Québec pour placements illégaux.

Cette violation de la réglementation, ajoutée à « des pratiques d’affaires douteuses et non éthiques, ainsi qu’à des indicateurs clairs d’un manque de transparence, et d’une intention de flouer les investisseurs », témoigne que les investisseurs sollicités ont affaire à un stratagème frauduleux, affirme Messaoud Abda, expert en criminalité financière et responsable du programme de Criminalité économique de la FEP de l’Université de Montréal. « Cependant, seul un tribunal peut conclure à une fraude », précise ce spécialiste reconnu de la lutte contre la fraude financière.

Plusieurs poursuites en cours

En moins d’un mois, Éric Weynant aura eu à se présenter pas moins de quatre fois comme intimé devant les tribunaux.

– 4 juin 2014 : Commission des normes du travail contre Éric Weynant, en Cour du Québec à Montréal.

– 18 juin 2014 : 9093-1767 inc., dont le premier actionnaire est Gestion Éric Riendeau à Repentigny, contre Éric Weynant, pour un recouvrement de créances, en Cour du Québec à Joliette.

– 20 juin 2014 : Deloitte contre PhasOptx, pour un recouvrement de créances, en Cour supérieure du Québec à Montréal.

– 2 juillet 2014 : Autorité des marchés financiers contre Éric Weynant, en Cour du Québec à Montréal.


Pour Conseiller.ca, M.Abda a accepté de décrypter les mécanismes de PhasOptx, cette entreprise qui existe depuis près de 14 ans, qui a récolté des dizaines de millions de dollars, qui a réuni des partenaires de haut niveau, mais… n’a jamais mis son produit sur le marché, et encore moins généré un seul sou de rendement pour ses investisseurs.

Précisons que chacun des indicateurs suivants ne constitue pas, à lui seul, une preuve de stratagème frauduleux. « Mais, pris ensemble, tous ces éléments constituent un faisceau qui établit l’existence d’un stratagème frauduleux », souligne M.Abda.

Page suivante >>

Investir dans un mirage en dix étapes concrètes!
Un concept non commercialisable (mais qui fait rêver) + Des brevets introuvables
Une mise en production toujours reportée + Une entreprise injoignable
Aucun accès aux comptes + Un réseau trié sur le volet
L’utilisation d’un stratagème pyramidal + Des activités illégales de courtage
Des investisseurs hyper convaincus + Des sociétés-écrans en cascade
Un passé qui interpelle
Le déroulement d’une vente d’actions de PhasOptx

Loading comments, please wait.