A A A
Affaires

Investissement : cinq conseils de Warren Buffett

21 mai 2010 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

hausse_bourse_placement_425Au cours de la récente assemblée générale des actionnaires de la firme Berkshire Hathaway, le légendaire investisseur Warren Buffett en a profité pour faire cinq déclarations concernant son entreprise et sa philosophie de placement. Les voici :

1. « Les investisseurs brillants évitent de poser des gestes stupides ».
Selon Warren Buffett, les succès en Bourse consistent autant à ne pas poser de gestes stupides qu’à réaliser des placements fumants. Cela veut dire, entre autres, de ne pas hésiter à encaisser des profits lorsque les cours ont fortement progressé et d’être sélectif dans ses choix.

2. « Les obligations et les liquidités ne sont pas intéressantes ».
Warren Buffett ne croit pas que les actions généreront des rendements comparables à ceux qu’on a connus par le passé. Cependant, ce sera mieux que ce que les Bons du trésor américain et les liquidités peuvent offrir. Pour donner du tonus à son portefeuille, Warren Buffett a recours, à l’occasion, à des stratégies alternatives comme la vente à découvert. Il fait aussi des placements dans des secteurs comme les matériaux de base et utilise des produits dérivés pour revigorer ses rendements.

3. « Les impôts vont monter ».
Le gouvernement américain n’aura d’autre choix que d’augmenter les impôts sur le revenu afin de financer son déficit et sa dette, croit Warren Buffett. Le Canada est dans une position similaire, mais la situation est moins critique qu’aux États-Unis. Pour alléger l’impact fiscal, on peut faire bon usage des fiducies familiales et des sociétés de portefeuille privées.

4. « Nous survivrons ».
Ce n’est pas Warren Buffet qui a lancé cette phrase, mais Charlie Munger, son associé de longue date. Cela ne change rien : les deux homme sont résolument optimistes pour l’avenir de Berkshire Hathaway, des Bourses, des États-Unis et du capitalisme. À cet égard, Warren Buffett et Charlie Munger partagent la vision des grands investisseurs tels que John Templeton et Peter Lynch. Pour eux, le verre n’est jamais à moitié vide. Il toujours à moitié plein.

5. « Le titre de Goldman Sachs représente une occasion d’achat ».
Malmenées en Bourse depuis que la Securities and Exchange Commission (SEC) a institué une enquête, les actions de la banque Goldman Sachs s’échangeraient à bon prix. Il faut dire que Berkshire Hathaway est un actionnaire important de Goldman Sachs. On peut donc comprendre que Warren Buffett se soit porté à sa défense. La SEC a déposé des accusations de fraude contre Goldman Sachs. Elle lui reproche d’avoir trompé ses clients en leur vendant des titres hypothécaires à haut risque, tout en leur dissimulant qu’un fonds de couverture pariait à la baisse sur la valeur de ces titres.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000