A A A

Investissement : l’immobilier conserve son attrait

16 décembre 2009 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Encore et toujours, les Canadiens accordent une grande confiance dans les actifs immobiliers. Un sondage réalisé en novembre dernier par la firme Royal LePage vient confirmer cette tendance lourde. Il révèle qu’un nombre croissant de Canadiens achètent des propriétés dans un but d’investissement et qu’un nombre grandissant de nouveaux propriétaires songent à rénover leur maison nouvellement acquise.

Royal LePage explique cet attrait de l’immobilier par la vigueur de ce secteur au cours des dernières années, la politique des taux d’intérêt bas pratiquée au Canada, la forte reprise enregistrée à la fin de l’année 2009 et la perspective d’une croissance soutenue en 2010.

Cette croissance serait même bien engagée. En effet, le volume des ventes et les prix sont en hausse, parfois de façon substantielle, « fait inhabituel à cette période de l’année », précise Royal LePage. Fait paradoxal, la récession contribue inopinément à faire augmenter le prix des propriétés en fin d’année. C’est que de nombreux de Canadiens, tentés de mettre leur maison en vente, ne font pas encore confiance à la reprise du marché, ce qui contribue à réduire l’offre de propriétés sur le marché actuellement.

Mais il y a une ombre à ce tableau idyllique : la perception négative qu’éprouvent les acheteurs de maison à l’endroit de l’économie du pays.

Lorsque Royal LePage a demandé à ses agents et courtiers de décrire les inquiétudes les plus courantes des consommateurs au cours des trois derniers mois, 38 % d’entre eux ont évoqué la stabilité économique et d’autres facteurs connexes, comme la sécurité d’emploi. Parmi ceux-ci, 23 % ont affirmé que les acheteurs craignaient de ne pas pouvoir vendre leur maison actuelle au prix souhaité, alors que 12 % ont mentionné l’hésitation des acheteurs qui croient que les prix n’ont pas encore atteint leur plus bas niveau. Vingt pour cent des agents et courtiers ont déclaré que certains acheteurs ne manifestaient aucune inquiétude.

C’est aussi le cas de Royal LePage. « Notre sondage montre que la confiance des consommateurs revient à la normale. Les Canadiens estiment que le pire moment de la récession est passé et que le marché immobilier amorce une reprise durable », a conclu le franchiseur.

Autres sujets de notre bulletin Conseiller.ca du 16 décembre 2009 :

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000