A A A

Investissez dans les marchandises, clame Criterion

3 avril 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Dans une optique de diversification, la firme Investissements Criterion lance une solution de placement en marchandises, le Criterion Diversified Commodities Currency Hedged Fund.

Ce fonds est basé sur le Dow Jones-AIG Commodity Index Total Return, composé de contrats à terme sur 19 marchandises réparties dans sept secteurs, dont l’énergie, les produits agricoles, les métaux industriels, les métaux précieux et le bétail. La stratégie du fonds consiste à choisir les contrats à terme les plus intéressants dans un horizon de neuf mois pour chaque marchandise comprise dans l’indice.

Malgré le fait que les secteurs liés aux marchandises représentent près de la moitié de l’indice composé S&P/TSX et que le secteur de l’énergie en représente près du tiers, les Canadiens n’effectuent pas suffisamment de placements directs dans les marchandises. C’est du moins l’avis de Ian McPherson, président d’Investissements Criterion, une filiale de VenGrowth Asset Management.

«L’ajout de placements directs dans des marchandises peut accroître la diversification globale du portefeuille, sans en accroître la volatilité», dit Ian McPherson. En effet, sur le plan historique, les prix des marchandises ne sont pas corrélés avec ceux des autres catégories d’actif, puisqu’ils réagissent différemment aux conditions de l’économie et des marchés.

Malheureusement, les Canadiens ont tendance à investir dans les actions des producteurs plutôt que dans celles des marchandises elles-mêmes. Ces actions comportent tous les risques propres aux sociétés : dépassements de coûts, modifications de redevances, qualité de direction, facteurs politiques, etc. De plus la participation aux rendements des marchandises sous-jacentes peut être diluée car les sociétés se protègent souvent contre les risques de fluctuations de prix.

L’investissement dans des contrats à terme constituerait ainsi une façon efficace d’optimiser ses placements en marchandises. Auparavant réservés au secteur institutionnel, les contrats à terme sur marchandises sont désormais accessibles aux investisseurs particuliers canadiens. «Comme toutes les marchandises se négocient en dollars américains, une bonne couverture du  risque de change demeure primordiale», prévient Ian McPherson. Avec un huard fortement lié au prix des marchandises, le risque de change peut en effet effacer les rendements.

Pour visionner une vidéo (en anglais) de Criterion sur l’investissement dans les marchandises, cliquez ici

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000